Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 novembre 2012

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es

Dis moi ce que tu lis,

je te dirai qui tu es...

 

« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai,

mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

François Mauriac

 

Livre, bibliothèque, maison, lecture, Edmund White, Sida, tome, bouquin, livre de poche, 10/10

Un jeune Américain

Edmund White

 

Un jeune Américain (A Boy's Own Story) est un roman autobiographique américain d'Edmund White paru en 1982.


Le roman raconte à la première personne la jeunesse d'un adolescent.


À quinze ans, le narrateur a pour la première fois des relations sexuelles avec un ami, Kevin.


Le jeune garçon raconte ensuite sa vie dans une petite ville des États-Unis dans les années 1950.


Se sentant différent, il tente de se rapprocher des filles, et ses parents l'emmènent voir un psychologue.


Edmund White a poursuivi son autobiographie romancée avec La Tendresse sur la peau (The Beautiful Room Is Empty, 1988), La Symphonie des adieux (The Farewell Symphony, 1997) et L'Homme marié (The Married Man, 2000).


 

Auteur Edmund White
Editeur 10/18
Date de parution juin 2005
Collection 10/18 Domaine Etranger, numéro 2252
Format 11cm x 18cm
ISBN 226404196X
EAN 978-2264041968
Illustration Pas d'illustrations

Commentaires

Sans avoir lu le livre , je me doute que dans l'Amérique puritaine de l'époque la vie de ce garçon n'a pas dû être une partie de plaisir ...

Écrit par : New Dawn | jeudi, 01 novembre 2012

Même encore maintenant, la vie d'un homosexuel est rarement facile !

Bonne journée,

Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 01 novembre 2012

à première vue, sa sexualité lui posait quand même problème !

Écrit par : trublion | jeudi, 01 novembre 2012

Mais tu sais Pierre, il ne faut pas croire que l'on accueille ça comme un bonheur béni !!

C'est terriblement dur à constater, le questionnement, pour nous, on se sent différent, il faut le reconnaître !

La vie n'est pas simple du tout !

Comment dire aux proches ce qui nous arrive, et pourquoi finalement le dire, on n'avoue pas être hétérosexuel, c'est tellement "normal".

Bonne journée Pierre !

Amicalement,

Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 01 novembre 2012

en effet ca ne doit pas etre facile à vivre
à n importe quelle époque
bonne soirée JJ

Écrit par : monica et la mer | jeudi, 01 novembre 2012

Très difficile, pour certains ça se passe bien, mais pour d'autres, comme moi par exemple, les jours se suivent et parfois nous poussent vers l'irréparable !
Combien de fois y ai-je songé !
Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | samedi, 03 novembre 2012

Je reconnais que je me suis plongé dans le questionnement durant cette période, fils unique, le poids de l'héritage du nom etc... finalement je suis rentré dans le "rang", et le naturel est revenu...
merci pour ce partage, je note
Bises

Écrit par : covix | jeudi, 01 novembre 2012

Tiens, c'est une histoire que je connais pour l'avoir vécue, même si je n'étais pas enfant unique, il fallait faire bonne figure, et surtout entrer dans le "moule" de la dite "normalité".
Pas de "ça" chez nous !!!
Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | samedi, 03 novembre 2012

le moule de la normalité, quelle horrible expression
j'ai fais un article dans lequel je m'insurge justement contre ce moule..
je reconnais qu'assumer une sexualité différente doit être difficile
amicalement

Écrit par : ozymandias | samedi, 03 novembre 2012

Je te confirme, quand on n'est pas dans le "moule" on doit toujours se justifier !

Pourquoi, comment, depuis quand, et si ?

Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | dimanche, 04 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.