Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 novembre 2012

Mon frère, cet autiste.

Mon frère, cet autiste.


podcast
 

autisme, autiste, Kanner, infantile, précoce, mental, psychiatrique, psychiatre, homosexuel, violent, possessif, jaloux

 

Je ne vous montrerai pas de photo de Grégory, mon frère, il n'est pas une bête de foire comme on entend bien des gens en parler, de lui, ou d'autres. Il est mon frère, et j'aime terriblement mon frère. Seule cette image d'un homme en souffrance que j'ai voulu représenter, cloisonné dans son mental, seul et en désir d'évasion, prisonnier de ce corps qui ne répond pas à ses attentes !


Hier soir, les larmes aux yeux, j'ai regardé l'émission sur France 2 intitulée "Le cerveau d'Hugo", et j'ai pleuré, terriblement pleuré parce que j'ai revu l'enfance de mon frère plus jeune que moi de 8 ans et 9 mois !


Mon frère est atteint d'autisme infantile précoce de Kanner. Il a maintenant 43 ans mais à la mentalité d'un enfant en bas âge ! Il ne parle pas, n'entend pas, ou alors ne le fait pas savoir, ne sait pas se débrouiller seul, il est continuellement assisté.


Nous sommes fusionnels et chaque fois que nous nous voyons, nous passons du temps à nous regarder, je lui parle, il "m'écoute" sans jamais savoir s'il me comprend, mais je sais qu'il me comprend, j'en suis persuadé, il m'obéit quand je lui dis de faire quelque chose. Il "m'obéit", c'est atroce non ? J'ai l'impression de le commander, mais ce n'est qu'un jeune enfant finalement.


Je vais toujours le voir avec une boîte de chocolats, je sais qu'il aime ça ! Quand je lui ouvre la boîte, parce qu'il ne sait pas le faire, il ouvre alors les chocolats emballés de leur papier doré et jette le papier là où il se trouve, sur le fauteuil, ou parterre, ou sur la table basse de la salle où nous sommes enfermés tous les deux dans son service psychiatrique !


Je le regarde, il déguste son chocolat. Je lui montre le papier posé là, il me regarde, voit que je regarde la poubelle, il ramasse le papier et le pose délicatement au fond de la corbeille un sourire aux lèvres !


C'est notre moyen de communication, il recommence avec le chocolat suivant et repose son papier au premier endroit, me regarde, reprend le papier et me sourit à nouveau !


Qu'on ne me dise pas que mon frêre ne comprend pas.


Quand nos parents et nos frères sont décédés entre 2006 et 2010, il m'a fallu aller le voir et lui annoncer les nouvelles à chaque fois, parce que moi, il m'écoute, est-ce à dire que moi, il m'entend...? Je ne sais pas, mais j'aime à penser que j'ai ce privilège !


Dans ce reportage, je vois Hugo tourner en rond à même le sol, comme mon frère le faisait tant et tant, à longueur de journée, comme appuyer sur l'interrupteur de notre chambre que nous partagions tous les deux ! Il avait aussi pour habitude et l'a toujours, de prendre le couvercle d'un seau, ou d'une casserole, d'une marmite et le faire tourner sur le bout de son doigt à une vitesse folle sans jamais l'en faire tomber ! L'équilibre, il était doué pour l'équilibre !


Avant que mes parents se "débarassent" de lui et le mettent dans une institution puis dans un "asile" psychiatrique, j'avais appris à mon frère à manger du solide, il était jusqu'à l'âge de 5 ans au moins, nourri avec des bouillies (lait + farine de  biberon pour nourrissons).


Mon frère est violent, violent avec lui-même, mais aussi avec les autres, ce qui pose aussi des problèmes quand on va le voir, il ne voit que par moi et semble quand même assez jaloux et possessif ! Un jour j'y suis allé avec mes cousins américains, puis une autre fois avec un de mes fils que j'ai laissé seul avec lui ! Mon fils n'était pas rassuré connaissant le passé "d'agressions" dont il était coupable. J'ai parlé à mon frère pour lui dire qu'il s'agissait de mon fils et donc de son neveu, je suis revenu un quart d'heure après, mon fils jouait avec mon frère. Tout s'était bien passé ! Mon fils n'avait plus peur de son oncle, mon frère avait adopté son neveu !


Mon Greg a, comme moi, cette attirance pour les garçons, nous avons donc les mêmes goûts, les mêmes sensibilités, il a son ami, j'ai le mien. Étonnamment, nous sommes les deux seuls survivants de la famille que nous formions tous, nous sommes aussi les deux seuls qui n'avions pas notre place dans un porte-feuille de notre paternel qui avait collecté nombre de photos de sa famille, épouse (notre mère), ses fils (hétéro), sa mère, son père, ses frères et soeurs, ses cousins et même des amis !


Nous, nous n'y étions pas, et nous, nous sommes vivants !


Je finis maintenant, avec le recul, à me demander où était l'autisme dans cette famille ?

Commentaires

Très bel article sur Tonton :p

Écrit par : tifenn | mercredi, 28 novembre 2012

Oui, je ne sais pas si tu as vu l'émission, mais ça m'a bouleversé, le petit Hugo dans le film était vraiment ce que faisait Grég, les paroles en moins bien entendu !
Bisous
Papapa

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

le regard des gens est souvent cruel .....mais l'ignorance n'amène rien de bon .... en tout cas on sent qu'il y a beaucoup d'amour entre ton frère et toi et c'est l'essentiel !

Écrit par : buddha | mercredi, 28 novembre 2012

Cet amour date depuis son arrivée à la maison puisqu'il est arrivé plusieurs mois après sa naissance.

Il est né "mort" par l'incompétence d'une médecin qui a tenu à faire accoucher ma mère dans son cabinet alors que le bébé était prématuré.

Né mort, il a été réanimé, puis exangui-transfusion ... les séquelles, maintenant, on les connaît !
Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Avec respect, amour et délicatesse, un "hommage" à l'existence cadenassée de votre frère.
Permettez-moi de mentionner les travaux, recherches et thérapie en psychogénéalogie qui peuvent vous intéresser.
La photo, très belle, me fait penser au film "Birdy" d'Alan Parker.
Bonne journée à vous.

Écrit par : Frederique | mercredi, 28 novembre 2012

J'ai lu un livre sur cette psychogénéalogie, j'y ai appris bien des choses.

Merci pour le commentaire,

Amicalement,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Un seul mot : FUSIONNEL. Tout est dis.

En ce qui concerne la psychogénéalogie, la france a un grand retard. Malheureusement. Il est vrai que comme beaucoup de "sciences" elle n'est pas exacte à 100%.

Toujours solidaire avec toi, bises

Écrit par : sylvain | mercredi, 28 novembre 2012

Merci Sylvain, je ne sais pas si tu l'as connu mon frère ? un doute !
Bonne journée,
Bises
FX

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Bonjour ,ton témoignage m'a beaucoup ému ,tant par le ton employé que par le récit de cet amour fraternel qui est pour ton frère la seule consolation qu'il ait dans la vie .
Bonne journée .

Écrit par : anto | mercredi, 28 novembre 2012

Mon frère est tout pour moi ! D'une c'est la seule personne de ma famille qui me reste (hormis les enfants bien entendu), et de deux, nous étions si seuls tous les deux parmi eux !
Je ne sais pas ce que je serais sans lui !
Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Poignant ! Quels mots ajouter ? Je ne sais pas. La vie n'est pas toujours drôle, mais elle est tout de même transfigurée quand l'amour est là. A plus. Florentin.

Écrit par : Florentin | mercredi, 28 novembre 2012

Je n'ai jamais connu d'amour fraternel avec mes autres frères, en tous les cas, jamais à la hauteur de ce que je connais avec Mon frère !
Bonne journée
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

HO mon Jj , mon ami ho combien tu m' as ému avec l' histoire de ton frère , comme tu l' aimes on le sent dans chaque phrase que tu dis , dans chaque mot et c' est bien ...

Je viens de lire que tu as encore été souffrant ? cela ne cessera donc pas ? où en est tu de ton opération ?

En attendant je t' envoi toute mon amitié fraternelle puisqu' il n' y a pas de soeurternelle ha ha ha ...

Gros bisous marseillais à toi , je ne te parle pas de mon (petit) rhume qui en fait est une toux d' existation maintenant car à côté de ce que tu supportes j' ai honte de me plaindre ... Prend soin de toi mon ami et à bientôt , pardon mais je ne passe pas tous les jours mais je te lis régulièrement chez mon amie Michèle .

Renée (mamiekéké).

http://coxilanddu26.c.o.pic.centerblog.net/60be26af.gif.

Écrit par : mamiekeke | mercredi, 28 novembre 2012

Merci Renée pour tes mots doux, soigne toi aussi, une toux qui traine ce n'est pas bon !

Il y a bien des remède de grands-mères, nous sommes grands parents tous les deux, profite, c'est le moment !

Bonne journée et gros bisous Toulousains !

Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

bel hommage que tu donnes a ton frere !!
tu sais mes premiers contastes avec les enfants en difficultes , j'avais 18 ans , a ete avec ces enfants qu'a l'epoque ont consideraient comme fous , c'etait terrible pour moi , j'ai toujours garde des images terrifiantes !!!!
le jour ou j'ai commence a connaitre l'autisme , je me disais si je pouvais faire marche arriere !!!!
le reportage d'y hier soir a remue beaucoup de choses chez moi !!!
si seulement ça pouvait faire evoluer les choses !!!!!
toujours prouver !! quoi ? puisque ça marche !!!
courage a tous ceux qui se battent , pour faire avancer les choses !
courage mon ami
mamyours

Écrit par : mamyours | mercredi, 28 novembre 2012

Moi aussi j'ai été bouleversé, terriblement, parce que beaucoup de souvenirs, beaucoup de rejets, si tu savais que les pires étaient au sein de ma famille, mon père surtout.

Il serait indélicat d'en parler ici, mais c'est monstrueux !

Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

bonjour! émouvante histoire, rien ne remplace cet amour si fort! s^r qu'il entend tout, le problème, tu le dis bien c'est qu'il ne peut pas s'exprimer mais les moments que tu passes avec lui sont intenses! j'ai eu une petite "élève" autiste, quand j'avais mon centre équastre, j'étais heureux lorsqu'elle souriait, au bout d'un moment, sur le poney...! amicalement, daniel!

Écrit par : daniel.l | mercredi, 28 novembre 2012

Quand je rends visite à mon frère, je n'ai pas toujours un sourire, mais j'ai presque toujours une larme à mon départ, un regard triste qui même si la larme ne coule pas, elle est là, dans son cœur et dans le mien !

On se comprend tellement !

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Très émouvant ton billet et très touchant cet amour qui vous lie. Mon métier a voulu que je rencontre des autistes...mes collègues disaient que je les apprivoisais...ce que je crois moi, c'est qu'ils perçoivent intensément la nature de l'humain qu'ils ont en face d'eux ! Ménage-toi ! belle journée bises

Écrit par : Petitgris | mercredi, 28 novembre 2012

Tu les apprivoisais, ou c'est l'inverse ?

Je pense que lorsque la confiance passe, surtout dans l'Autisme de Kanner, ce n'est que du bonheur pour qui a la patience de comprendre ces "enfants" et la chance de les côtoyer.

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Coucou Jj
Difficile cette maladie, je ne connais pas mais je suppose que cela doit être difficile à gérer pour l'entourage... l'adaptation à l'enfant doit énormément aider.
Pour le raz el hanout oui il fait bon ménage avec ma ratatouille et mes côtes de porc grillées. si tu veux je t'invite...clin d'oeil
bisous

Écrit par : Arlette50 | mercredi, 28 novembre 2012

Pas toujours simple à gérer le quotidien, je suis le tuteur de mon frère, j'aimerais tellement qu'il vive avec moi et qu'il progresse, mais il paraît que c'est impossible pour lui, c'est une terrible déception !

Ok pour la ratatouille mais je ne mange pas de porc !

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

cette émouvante histoire me touche d'autant plus que j'ai une petite fille autiste!

Écrit par : mocekx | mercredi, 28 novembre 2012

Je serais presque tenter de dire que c'est un "bonheur" d'autant si elle est diagnostiquée Asperger, il faut surtout que les parents tiennent bon et lui ouvrent toutes les portes possibles... pas ce qu'on fait mes parents, surtout pas !

Quand j'ai vu l'émission hier, j'ai pensé à tout ce que mon frère aurait pu faire !

Tu sais, j'ai été le seul de la famille, (avec ma grand mère maternelle), à aimer Grég.

Mes frères n'ont jamais eu de contacts avec lui, mon aîné a même caché son existence à ses propres enfants qui ont découvert son existence à la mort de leur père en novembre 2010 quand je suis allé à l'inhumation.

Quand je leur ai dit qu'il y avait encore Grégory alors qu'il pensait que j'étais le seul, ils ont tous les sept étaient étonnés !

Ça m'a meurtri !

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Bonjour Jj,
Un article merveilleux et tu parles d'amour pour ton frère.
J'ai regardé l'émission hier soir sur l'ordinateur, ayant fréquenté des hôpitaux de jours pour des raisons professionnelle, je retrouvais dans certaines de ses images l'ambiance des lieux. L'émotion était présente, j'espère que bien des psy, des profs l'ont vue, nous sommes si en retard dans la vision de ce handicap.
Bonne journée
Bises
Je te souhaite une meilleur santé.

Écrit par : covix | mercredi, 28 novembre 2012

Bien des psychiatres, bien des médecins aussi continuent à penser l'inverse de ce qu'il faut faire !

Pour certains d'entre eux, ces enfants, ces jeunes adultes n'ont pas leur place dans la société, c'est horrible d'agir de la sorte !

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Tu nous dévoiles là une partie de ta vie très émouvante Jj. J'imagine à quel point cela doit être difficile tout cela à gérer intérieurement. belle journée et bon courage pour ta santé

Écrit par : Katara C.Néri | mercredi, 28 novembre 2012

Gérer d'autant que je suis son tuteur.

Avec ma maladie, j'aimerais qu'il soit dans la région, mais il est à trois heures de route d'ici, et c'est de plus en plus difficile pour moi !

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Bon Jour JJ,
J'ai regardé aussi ce magnifique reportage, extrêmement touchant. Dans la pleine conscience de toutes ces personnes touchées par l'autisme sous ses différentes formes. Je suis aussi concernée par ce sujet travaillant avec des enfants autistes, je connais donc très bien tous ces comportements devant lesquels on se sent si impuissants.
Je suis certaine que ton frère te comprends, même s'il refuse ce mode de communication. N'en doute pas.
Je crois comprendre que pour toi la santé n'est pas vraiment en amélioration... j'en suis vraiment désolée. D'un naturel optimiste, je me plais toujours à imaginer que les choses vont s'arranger, et je te le souhaite de tout coeur.
Bises amicales et bonne journée. Prends soin de toi.

Écrit par : Nokomis | mercredi, 28 novembre 2012

Je suis persuadé depuis toujours que mon frère me comprend.

Quand j'appelle le service pour dire que je viens lui rendre visite, il suffit que le personnel soignant parle dans le service pour dire "François va passer voir Grégory", pour qu'il se place, assis sur une chaise près de la porte et m'attende parfois des heures derrière la vitre !

Alors oui, il comprend, c'est certain !

"De tout cœur", c'est justement là le souci, le cœur !

La maladie est évolutive et n'avance que dans un sens, en espérant que l'échéance sera très longue encore.

Merci beaucoup !

Bises
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Aujourd'hui c'est un jour "sans" pour moi; pourtant c'est l'anniversaire de Rémi; je devrais être en joie..
Non !
Et là, je reste muette à travers ce témoignage qui est très FORT, où l'amour pour TON frère est sans limite; bravo pour ces mots posés ici; qui doivent faire réfléchir; ton cœur va mal; il est brisé par toutes ces épreuves de la vie; ce manque d'Amour en est la cause...courage, tu en as, je le sais; j'ai vu ce que te dis Renée que je connais bien, si bien (en plus dans la réalité) sa toux qui peut paraître anodine..pour moi est le reflet aussi d'un mal / être qu'elle dissimule par une joie de vivre qui n'est pas éclatante (attention, je ne veux pas que mes propos soient mal perçus) !
Je t'embrasse affectueusement .

Écrit par : Michèle | mercredi, 28 novembre 2012

J'ai eu cette toux aussi, il fut un temps, ça m'a duré des mois, seul un traitement antidépresseur en a eu raison, j'étais en pleine dépression sans le savoir camouflé aussi par une fausse apparence de "bien-être" feint !

Bonne journée, bisous

Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

j'ai regardé hier, parce que j'ai une Amie de blog qui a un fils autiste, va lui rendre visite si tu veux, elle raconte le parcours de son enfant
http://www.larbre-aux-bullesdereves.com/
et là surtout : http://jeandesetoiles.eklablog.com/qui-est-donc-jean-a46363306

j'ai pleuré quand la petite fille s'est assise sur la chaise, j'ai eu envie de crier quand elle a souri et quand elle a rit
gros poutous Jj

Écrit par : Labaronne | mercredi, 28 novembre 2012

J'ai pleuré à chaque instant, mais encore plus quand Hugo a dit "Chocolat", imaginant mon frère le dire, lui qui aime tant et tant les chocolats. Je sais que jamais aucun son ne sortira de sa bouche mais son regard en dit tellement long.

Je vais sur les blogs, merci !

Bisous
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

tu n'as pas un parcours facile......
et pour ta santé je t'envoie Dr Marmotte
http://upload.stabland.fr/images/img112/docteur_marmotte.jpg

Écrit par : annielamarmotte | mercredi, 28 novembre 2012

Les piqûres, je me les fais moi-même, que Dr Marmotte se rassure, je suis vigilant sur ce point là !
Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

un homage émouvant que tu rend à ton frére lui qui n eparles pas
ja i vu hier soir à cavous cet homme autiste
hyper intelligent et il m' à bouleversé .

( dans mon quartier il y a une jeune femme autiste
qui aime les animaux , personne ne lui parle et un jour
je l 'ai abordée pour lui parler d un chat , elle m à répondue trés bien
et clairement , elle est intelligente ,
parfois depuis je m arrete devant chez elle
et chaque fois que j' ai les petiots on s arrete pour lui parler du chat )
il faut l' ecouter et elle engage la conversation
elle participe à tout ce que ses parents peuvent lui donner ( mais elle vit parfois dans une centre
et viens pour les vacances je pense )
bonne soirée JJ soignes toi bien
merci de tes passages toujours apprécies
et K2NAVO bien sur comme on dit chez nous
bises

Écrit par : monica et la mer | mercredi, 28 novembre 2012

Les autistes sont retirés du monde par la faute des neurotypiques, c'est à dire les personnes non autistes et au final, comme je le dis dans la dernière phrase, ne serait-ce pas nous qui serions plus autiste qu'eux à les rejeter comme cela !

Il faut toujours parler aux autistes, ils sont toujours très intéressants contrairement à ce que certains peuvent penser !

Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

C'est très émouvant le récit de ton amour pour ton frère et le sien pour toi.
Je n'ai pas vu le reportage c'est dommage j'aurais bien aimé.
Bises

Écrit par : Marithé | mercredi, 28 novembre 2012

Mais tu as la possibilité de le revoir en replay soit sur la télévision, soit sur Internet à mon avis !

Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Je suis persuadé, pour l' autisme, comme pour la trisomie, que l' esprit est sain, mais qu' il n' arrive pas à s' exprimer.
espérons que les recherches finissent par découvrir la faille !
Pas facile comme parcours, il faut du courage !
bonne soirée
amitié, soigne toi bien

Écrit par : trublion | mercredi, 28 novembre 2012

Des autistes communiquent heureusement, il y a des formes où le langage est bien présent et l'intelligence remarquable, bien au dessus de la nôtre !

Je n'ai pas eu la chance d'avoir ça avec mon frère, nous aurions échangé certainement plus encore !

Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Merci pour le cadeau que tu nous fais. Ces mots montrent combien tu estimes tes visiteurs et leur fais confiance. Je suis certaine que tu as raison: ton frère t'entend et te comprend. Tout ne passe pas par la parole, heureusement. Ce qui vous lie est d'une grande force et d'une grande subtilité. Vous avez touché à des dimensions auxquelles vos parents ne pouvaient accéder, il ne faut pas leur en vouloir. Vous avez certainement de belles choses à partager encore.
Soigne toi bien, ton entourage a besoin de ta confiance et de ta sensibilité. Joëlle

Écrit par : Joëlle Colomar | mercredi, 28 novembre 2012

Joëlle,

j'ai restreint ce que je devais marquer quand même, j'aurais voulu marquer tant, mais par pudeur et par respect pour mon frère, j'ai gardé sous silence quelques agissements de personnes proches à son égard !

Ça ne le blesserait certainement pas, il ne sait pas lire non plus bien entendu, mais moi, ça m'affecte tellement !

Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Bonsoir Jj,

Bien bel hommage à ton frère Grégory,cela m'a beaucoup touché..
je n'ai pus voir ce film hier soir,car j'étais avec ma jeunesse,comme
tous les mardis,mais je dois le regarder dans la semaine,car je l'ai
enregistré... j'ai un neveu qui est autiste,il a seulement 20 ans ...
Je te souhaite une bonne soirée,mes pensées affectueuses,bisous.

Écrit par : Mimi du Sud | mercredi, 28 novembre 2012

Mimi,

tu seras touchée quand tu vas voir cette émission que tu as enregistrée et maintenant que tu as lu mes mots, mes maux aussi, tu verras mon frère dans le visage d'Hugo, surtout quand il tourne au sol, quand il se révolte dans la bibliothèque, quand il appuie sur l'interrupteur.

Grég ne faisait pas tout ça en ma présence, mais souvent en la présence de nos parents, de notre frère aîné, comme une réaction contre eux !

Je suis certain qu'il savait ce qu'il faisait !

Bisous

Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 28 novembre 2012

Je peux comprendre , j'ai mon petit cousin qui hélas est autiste, ses parents avec l'aide généreuse de toute une population bénévole interviennent chaque jour pour faire avancer ce petit et l'amener à se débrouiller un peu dans la vie qui sera la sienne : c'est une nouvelle méthode qu'ils ont débuté en novembre dernier
Il était au départ scolarisé mais a dû quitter l'école car pas de possibiliés dans son village d'avoir une aide en milieu scolaire
C'est de l'amour et de la patiente qui améliore la qualité de vie sociale de ces enfants et ou adultes , en provence ou il habite, la générosité de ces bénévoles non stop est remarquable car c'est une méthode qui coûte très chère et les aides sont insignifiantes
Bonne journée

Écrit par : Rose | jeudi, 29 novembre 2012

C'est vrai que les aides sont dérisoires par rapport aux besoins des parents, les structures ne sont pas encore adaptées comme on peut les découvrir dans bien d'autres pays et non pas seulement aux USA.

La France pour ça à vraiment du retard,

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 29 novembre 2012

... rien à dire sauf ..." respect" !!!

Merci !

Bises.

Viviane.

Écrit par : * Viviane * | jeudi, 29 novembre 2012

C'est moi qui te remercie encore pour ton extrême gentillesse, je suis encore très touché par ton geste !

Bises Viviane,
Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 29 novembre 2012

Ton récit est bouleversant et l'on ne sait jamais ce qui se passe dans le mental de ces personnes qui souffrent d'autisme . Ce qui est formidable c'est que tu aies pu percer ce mur d'incommunicabilité qu'est cette maladie pour le rejoindre dans son monde.
Le problème au fond , c'est qu'il y a très peu de structures adaptées pour permettre aux autistes de pouvoir s'épanouir malgré leur différence.

Écrit par : New Dawn | jeudi, 29 novembre 2012

J'ai, il est vrai, cet avantage de pouvoir communiquer, un peu, ce qui n'est pas donné à d'autres.

On a l'impression d'être triés sur le volet et qu'il choisit à qui il fera confiance ou pas !

Je prends ça comme un privilège !

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 29 novembre 2012

Très émouvant témoignage ...
Les yeux embués, je te souhaite un bon jeudi
Bisoux

Écrit par : dom | jeudi, 29 novembre 2012

Merci de ton passage Dom, désolé pour les yeux embués...

Bonne journée,
Bises
Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 29 novembre 2012

Ton article est très émouvant, c'est vrai qu'on s'étonne que les autistes soient internés ! De nos jours on pourrait s'attendre à ce qu'un pays comme le nôtre ait progressé et offre des structures plus adaptées, qui permettent une vie plus humaine. Il a la chance de t'avoir en tout cas!

Écrit par : Koalisa | jeudi, 29 novembre 2012

Oui, pour le moment, mais c'est de plus en plus loin et de plus en plus difficile d'aller le voir avec ma santé qui n'est pas au beau fixe !

Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 29 novembre 2012

Je trouve que ton récit est un très beau poème sur l'affection que tu portes à ton frère autiste.

Bonne journée.

Roald

Écrit par : Roald | jeudi, 29 novembre 2012

Merci beaucoup c'est très sympa !

Amitiés,
Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 29 novembre 2012

C'est un magnifique message d'amour d'un frère à son frère mais surtout vis à vis des autres, des autres qui sans forcément vouloir blesser ont peur des handicapés, peur de leur violence incontrôlée qui peut se déchainer à tout moment et pour n'importe quoi.

Je t'admire pour avoir le courage ? mais surtout la sensibilité pour en parler. Je suis triste que ton frère soit dans un asile psychiatrique, car quoi de plus répressif ? Comment le faire progresser dans un tel endroit et surtout ne pas se sentir fautif, et/ou coupable de le laisser là !

Écrit par : ChezVolodia | samedi, 01 décembre 2012

Je pense qu'il est encore de la génération de ceux que l'on laissait dans ces asiles et dont on ne s'occupait pas !

Les parents de l'époque, les nôtres donc n'étaient pas non plus assez informés pour savoir que c'était pareille à une prison !
Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | dimanche, 02 décembre 2012

Sentiment pour ton frère. Continu et ne change rien.
L’essentiel est de ne pas l’oublier, ce qui lui fera toujours un amour familiale, dans ses pensées, qui celui-ci est important pour lui-même.
Félicitation à toi bisou

Écrit par : jacky | jeudi, 19 mars 2015

Les commentaires sont fermés.