Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 janvier 2013

Joséphine

Joséphine Baker


Née Freda Josephine McDonald le 3 juin 1906 à Saint-Louis (Missouri) et morte le 12 avril 1975 à Paris.

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1939, Joséphine Baker devient un agent du contre-espionnage, traité par Jacques Abtey (chef du contre-espionnage militaire à Paris).

À cet effet, elle fréquente la haute société parisienne, puis se mobilise pour la Croix-Rouge. Après la bataille de France, elle s'engage le 24 novembre 1940 dans les services secrets de la France libre, toujours via le commandant Abtey, qui reste son officier traitant jusqu'à la Libération, en France puis en Afrique du Nord où elle était sous la protection de Si Ahmed Belbachir Haskouri, Chef du cabinet khalifien du Maroc espagnol.

Elle s'acquitte durant la guerre de missions importantes, et reste connue pour avoir utilisé ses partitions musicales pour dissimuler des messages. Engagée ensuite dans les forces féminines de l'armée de l'air, elle débarque à Marseille en octobre 1944.

À la Libération, elle poursuit ses activités pour la Croix-Rouge, et chante pour les soldats et résistants près du front, suivant avec ses musiciens la progression de la 1ère armée française. Ses activités durant la guerre lui vaudront la croix de guerre, la Médaille de la résistance après les hostilités, et quelques années plus tard la Légion d'honneur des mains du Général de Gaulle. L'ensemble de son action en tant que résistante au service de la France libre est détaillé dans un ouvrage intitulé Joséphine Baker contre Hitler.


podcast

Joséphine, Baker, Freda Josephine McDonald, 1906, 12 avril 1975, chanteuse, danseuse, meneuse de revue

On dit qu'au delà des mers
Là-bas sous le ciel clair
Il existe une cité
Au séjour enchanté
Et sous les grands arbres noirs
Chaque soir
Vers elle s'en va tout mon espoir

J'ai deux amours
Mon pays et Paris
Par eux toujours
Mon cœur est ravi
Ma savane est belle
Mais à quoi bon le nier
Ce qui m'ensorcelle
C'est Paris, Paris tout entier
Le voir un jour
C'est mon rêve joli
J'ai deux amours
Mon pays et Paris

Quand sur la rive parfois
Au lointain j'aperçois
Un paquebot qui s'en va
Vers lui je tends les bras
Et le cœur battant d'émoi
A mi-voix
Doucement je dis "emporte-moi !"

J'ai deux amours....

Commentaires

Elle avait un coeur débordant d'amour ... c'était vraiment une belle âme !

Écrit par : New Dawn | lundi, 07 janvier 2013

Mais une vie sentimentale bien tourmentée !

Écrit par : Jj | lundi, 07 janvier 2013

il est vrai qu'il y avait un beau texte dans cette chanson que tu as su mettre en valeur pour que l'on puisse le lire! Bravo!
à bientot!

Écrit par : oeil de mouche | lundi, 07 janvier 2013

Mais normalement l'image est un GIF.animé, mais il ne se passe rien, pas de chance cette fois ci !

Écrit par : Jj | lundi, 07 janvier 2013

Des actrices comme on n'en fait plus

Écrit par : anto | lundi, 07 janvier 2013

Elles sont trop égoïstes maintenant, c'est leur petite personne avant tout !

Écrit par : Jj | lundi, 07 janvier 2013

Une chanteuse qui savait s'engager dans des causes nobles. Elle avait adopté des enfants pour créer une famille "mondiale " ! Bises

Écrit par : Petitgris | lundi, 07 janvier 2013

Oui, jusqu'à 12 enfants, ce qui lui a valu un divorce de plus !

Écrit par : Jj | lundi, 07 janvier 2013

rien à voir avec arielle Dombasle qui ne veut pas d' enfant, afin de ne pas déformer son ventre !

Écrit par : trublion | lundi, 07 janvier 2013

Là, je suis d'accord avec toi, même si Joséphine n'a pas le bonheur d'avoir d'enfant naturel, elle en a adopté quand même et ce n'était pas faute d'en vouloir d'elle même !

Écrit par : Jj | lundi, 07 janvier 2013

C' était une grande dame , c' est tout ce que je veux retenir d' elle ... Mais je savais pas qu' elle avait divorcé pour avoir adopté un enfant de trop ... comme quoi on en apprend tous les jours .

Écrit par : mamiekeke | mardi, 08 janvier 2013

Elle a divorcé parce que son mari (le quatrième quand même et sixième et avant dernier compagnon) ne voulait adopter que six enfants...
Il disait qu'au delà de six ce n'était pas raisonnable !

Elle vécut avec lui aux Milandes.

Ils formèrent et réalisèrent ensemble leur projet d'adopter des enfants de nationalités différentes, ce afin de prouver que la cohabitation de « races » différentes pouvait admirablement fonctionner.

Au final, ils adoptèrent 12 enfants ce qui fut entre autres un des motifs de leur rupture, Jo Bouillon estimant qu'il était folie d'adopter plus de six enfants.

Bonne journée !
Jj

Écrit par : Jj | mardi, 08 janvier 2013

Une grande Dame, merci pour cet hommage, c'est autre chose que le gégé national..enfin ce qui en reste.
Bises

Écrit par : covix | mardi, 08 janvier 2013

Entre le Jojo (un coup en Suisse, un coup en Belgique, un coup à Monaco et un coup aux USA, mais jamais en France - et à celui là on ne dit rien d'ailleurs) et le Gégé nationale "soviétique" maintenant, on est mal ...

Quelle image la France donne au reste du monde !!

Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 09 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.