Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 janvier 2013

J'ai parfois du mal à comprendre où est le plaisir ...

J'ai parfois du mal à comprendre
où est le plaisir ...

 

Cliquez sur le taureau !

taureau, tauromachie, pamplune, fête, vachette, bovin, rue, blessés, féroce, course

Commentaires

C'est comme au foot, tous des abrutis irrespectueux et imbibés. Je ne cautionne pas du tout!

Écrit par : Ludo | vendredi, 11 janvier 2013

Je ne suis pas étonné, moi non plus d'ailleurs !

Écrit par : Jj | vendredi, 11 janvier 2013

merci pour la video
j ai pas pu m empecher de rigoler plusieurs fois
mais ils sont fous ces gens la
et leur taureau est accroché au cou avec une corde
certains doivent sortir estropiés c est de leur faute faut etre maboul
bonne journée pour toi
bises JJ
kénavo

Écrit par : monica et la mer | vendredi, 11 janvier 2013

Je l'ai regardée deux fois, j'avoue, mais parfois j'avais mal pour eux, je ne déplore pas le bovin, au contraire, qu'il s'éclate, mais alors, quand je vois ces malades qui se jettent carrément devant l'animal et qui restent scotchés au sol après avant pour d'autres terminer aux urgences...

Je ne comprends pas, vraiment, je ne comprends pas !

Écrit par : Jj | vendredi, 11 janvier 2013

C'est de la folie ! Certains doivent encore s'en souvenir ! Moi non plus je ne comprends pas que l'on cherche à se faire volontairement estropier ! Bises

Écrit par : Petitgris | vendredi, 11 janvier 2013

Quand déjà la maladie vous saisit au vol, comme moi, on a du mal à comprendre mais ceux qui cherchent le mal, là vraiment ....

Écrit par : Jj | vendredi, 11 janvier 2013

...ils veulent se prouver qu'ils sont des Hommes...! réflexion conne...!

Écrit par : daniel.l | vendredi, 11 janvier 2013

Pourquoi, ils ont des doutes !! Il y a d'autres moyens, plus... radicaux !

Écrit par : Jj | vendredi, 11 janvier 2013

... non, Conne!

Écrit par : daniel.l | vendredi, 11 janvier 2013

Ah bon ? !!

Écrit par : Jj | vendredi, 11 janvier 2013

J'aime les animaux, car ce sont nos semblables. J'ai de la peine à chaque fois que je vois la misère et l'exploitation animale, mais inversement je n'ai aucune pitié pour les hommes. Pourquoi ? Parce que nous sommes les maîtres de cette terre et les détenteurs responsables du malheur des autres espèces. Nous sommes redevables de nos comportements vis à vis de notre planète. En Juin 2011, j'ai manifesté à Paris contre le projet de loi reconnaissant la tauraumachie au patrimoine culturel ou un truc comme çà. Je te souhaite un bon week-end. Amicalement, Philippe.

Écrit par : Philippe | samedi, 12 janvier 2013

La tauromachie est un vaste sujet qui divise ! Je ne suis pas pour non plus, mais quand on vit dans le sud comme moi actuellement, on comprend l'enracinement que ça a et les habitudes qui y règnent, sans pour autant voter pour bien entendu !
Je suis pour que l'animal vive sa vie sans être ennuyer par la bêtise humaine, mais ça....
Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | samedi, 12 janvier 2013

c' est là, que je voudrais voir un toréador, face à un taureau qu' on n' a pas saigné auparavant !

Écrit par : trublion | samedi, 12 janvier 2013

Le mieux serait de laisser le taureau là où il vit sans chercher à l'exciter pour le finir à la boucherie après !

Écrit par : Jj | samedi, 12 janvier 2013

Je me souviens de soirée à Pénniscola, ou il fallait faire monter un Taureau sur une estrade... l'animal libre et des jeunes qui tentaient le truc, je l'ai vu une seul fois réussir... sur pas mal de libération... avant il était lâché sur la plage et le truc ce déroulait à la fin. J'ignore en dehors des acclamations ce que le gars pouvait gagner. Au moins le taureau ne finissait pas dans une assiette.
Bises

Écrit par : covix | samedi, 12 janvier 2013

Oui, le principal reste quand même la survie de l'animal, mais j'avoue que j'ai toujours trouvé ça stupide et tellement dangereux !

Écrit par : Jj | samedi, 12 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.