Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 06 avril 2013

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es...

Dis moi ce que tu lis,

je te dirai qui tu es...

 

« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai,

mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

François Mauriac

 

viol, violence, prêtre, sexe, homosexualité, masculin, fille, amour, relation, mexique, curé, carrière, sollicitation

Le Prêtre et le Sexe

Les révélations des procès de l’Inquisition



L’historien Alessandro Stella s’intéresse ici à quelques cent quarante procès devant le tribunal de l’Inquisition de Mexico, entre 1530 et la fin du xviiiesiècle. Ce sont des procès pour « sollicitation », c’est-à-dire pour séduction dans le cadre de la confession et ils mettent au centre des hommes (prêtres) ayant eu des relations sexuelles avec des femmes (parfois des religieuses), des hommes ou des enfants.


Il s’agissait, pour l’Inquisition, de défendre à la fois le sacrement (la confession) et le célibat des clercs.


C’est que la confession oblige à un discours sur la sexualité et devient parfois le contexte d’expression de désirs érotiques ou d’échanges amoureux.


L’auteur a sélectionné, pour le cœur de l’ouvrage, les cas peut-être les plus riches : parce que les procès exigent une autobiographie des inculpés


Le premier chapitre présente le contexte de la sexualité coloniale en Nouvelle-Espagne (Mexique), où la conquête s’est accompagnée d’une appropriation des femmes : les prêtres accusés de « sollicitation » sont aussi souvent accusés de viols, de violence voire de meurtre envers des Indiens et des Indiennes.

 

viol, violence, prêtre, sexe, homosexualité, masculin, fille, amour, relation, mexique, curé, carrière, sollicitation

Le deuxième chapitre est centré sur ce qui constitue peut-être un double crime : les amours entre prêtres et religieuses.


L’auteur souligne la différence d’avec les affaires impliquant des prêtres de villages indiens.


Dans les couvents, point de viols, mais souvent le récit de séductions croisées : il y est bien décrit le « glissement » de la confession vers la liaison amoureuse.

 

viol, violence, prêtre, sexe, homosexualité, masculin, fille, amour, relation, mexique, curé, carrière, sollicitation

Les trois chapitres suivant semblent reliés par le caractère « pervers » des sexualités qui y sont révélées : sadomasochisme (« le glissement de la pénitence du fouet aux attouchements sexuels finissant parfois en rapports sexuels complets n’était pas rare », p. 106), homosexualité (chap. 4) et pédophilie (chap. 5).


Les deux derniers chapitres montrent les tentatives de conjugalisation menées par certains prêtres, qui sont toutefois rattrapés par leur ordre ou dénoncés.


Cette introduction ne présente pas que les archives utilisées, la problématique de l’ouvrage, elle comporte aussi plusieurs pages sur les scandales pédophiles récents au sein de l’Église catholique, en Amérique du nord et en Europe ainsi que sur les accusations visant Tony Anatrella et sur quelques déclarations du pape Benoît XVI.


L'auteur semble placer cette étude du désir au cœur de sa recherche historique (p. 42).


Mais certaines phrases semblent étrangement essentialistes : « le corps des jeunes filles, associé à la virginité, constitue (...) la quintessence du désir masculin » (p. 126) ou, parlant d’un prêtre (p. 113) « un aveu on ne peut plus clair d’homosexualité masculine puisque, même avec une femme, il pratique la sodomie ».


Source : http://assr.revues.org/21677

Commentaires

Un livre qui devrait ouvrir bien des yeux.. et l'esprit.
Bises

Écrit par : covix | samedi, 06 avril 2013

Certains ont les yeux définitivement fermés quand il s'agit de religion et religieux, pour eux, tout est faux, même les archives qui prouvent le contraire !
Mais bon...

Écrit par : Jj | dimanche, 07 avril 2013

J'ai été témoin en 1964 d'un drame suite au droit de cuissage qu'entendait encore exercer le prêtre d'un petit village des Alpes. A cette époque le curé est descendu de son piédestal et je ne l'ai plus vu que comme un humain . Alors que se débat le mariage pour tous, je ne peux m'empêcher d'y inclure les religieux ! Le vrai progrès serait de dépoussiérer les cerveaux de certains ! Bises

Écrit par : Petitgris | samedi, 06 avril 2013

Et d'accorder aussi le mariage aux religieux catholiques, les pasteurs se marient et ça ne les empêche pas de mener à bien leur mission !

Écrit par : Jj | dimanche, 07 avril 2013

Ce ne sont que des hommes ,le reste c'est du baratin et du vernis qui disparait à la première occasion
bon dimanche

Écrit par : anto | samedi, 06 avril 2013

Et le vernis se craquelle très vite, déjà bien souvent au séminaire !

Écrit par : Jj | dimanche, 07 avril 2013

Mon copain de scrabble est le fils d'un prête et alors c'est la vie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : DANY SAILLY | samedi, 06 avril 2013

Bien sûr, je suis bien fils d'un hétéro, tous les vices sont dans la nature ! mdr

Écrit par : Jj | dimanche, 07 avril 2013

Le cardinal Richelieu avait plusieurs maîtresses, il me semble et l'on sait que les prêtres se dréfroquent plus souvent en fonction qu'après vraiment être défroqués!!!LA CHAIR EST FAIBLE!!!!!! Un livre de plus à lire sur le sujet!!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | samedi, 06 avril 2013

Et livre fort intéressant !!

Écrit par : Jj | dimanche, 07 avril 2013

... en fait, la loi de la nature est plus forte que tout...! les pr^tres et autres moines, les religieuses ne sont que des êtres humains, et tout ce qui se passe, si c'est entre adultes consentants, où est vraiment le problème...?

Écrit par : daniel.l | samedi, 06 avril 2013

Le souci, dans ce livre, si souci il y a, c'est que ces prêtres n'ont pas cherché à ce que leur "proie" soit consentante ou pas ! C'est là le problème rencontré dans ces archives du tribunal de Mexico !

Écrit par : Jj | dimanche, 07 avril 2013

Je ne connais pas ce livre, mais l'exposé et l'avis que tu en donnes me paraît intéressant, je vais me le procurer s'il est toujours édité.

Écrit par : ChezVolodia | samedi, 06 avril 2013

Ça me fait drôle de te dire ça mais il est disponible actuellement chez FranceLoisirs ! Je ne devrais pas t'envoyer à la concurrence !

Écrit par : Jj | samedi, 06 avril 2013

Tu m'en as parlé dans un commentaire. Je suis aussi pour le mariage des prêtres. Je ne ois pas en quoi cela gênerait leur sacerdoce. Bon dimanche

Écrit par : écureuil bleu | dimanche, 07 avril 2013

Les commentaires sont fermés.