Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 avril 2013

Maintenant, il y a des kinésithérapeutes

Maintenant, il y a des kinésithérapeutes

... mais avant ?


podcast

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

 

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

 

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

 

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

 

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

 

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

 

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

 

kinésithérapie, kiné, muscle, douleur, soin, machine, maladie, blessure, rééducation

Gaston Ouvrard (Bergerac, 10 mars 1890 - Caussade, 26 novembre 1981), dit simplement Ouvrard, est un chanteur comique français.

Fils de l'artiste Éloi Ouvrard, il devient une vedette du café-concert, et popularise le style comique troupier inventé par son père.

Il a notamment composé la chanson Je n'suis pas bien portant qui aujourd'hui encore fait partie des classiques de l'humour français

Gaston Ouvrard fut très marqué par la première Guerre mondiale à laquelle il participa comme simple soldat dès août 1914 où il servit dans un régiment de Dragon (artillerie).

Il fut démobilisé en Décembre 1918. Blessé deux fois, il recevra la croix de guerre avec citation à la fin du conflit. De la grande Guerre, il gardera par la suite le goût de l'uniforme (troupier).

Il a chanté sur la scène de l'Olympia à Paris en 1970 en 1ère partie du spectacle de Jacques Martin et les débuts de Michel Sardou.

Il fait aujourd'hui partie du paysage de la chanson française, on le rencontre souvent dans des rééditions. 

Il s'éteint chez lui en 1981 à l'âge de 91 ans. Il est inhumé au cimetière de Carnas, dans le Gard.

Commentaires

Une vraie salle des tortures ! Ensuite les kinés en sont venus aux mains. Mais comme toujours , il y a un retour aux machines sophistiquées qu'il faut rentabiliser et ne font pas grand chose à côté d'un vrai massage ! Bises

Écrit par : Petitgris | jeudi, 11 avril 2013

...merci pour ouvrard...! il y a les kinés, maintenant, mais il existe toujours des instruments de "torture, pour les articulations...!

Écrit par : daniel.l | jeudi, 11 avril 2013

il y avait des rebouteux à présent il y a des médecins ,mais sont ils plus efficaces ?

Écrit par : anto | jeudi, 11 avril 2013

Hum, ça ressemble plus à des instruments de torture

Écrit par : ChezVolodia | jeudi, 11 avril 2013

Quelle chance de connaitre le progrès hihihihi sinon cela fait peur !!!!!!!!!!!!!!!!!! bizzzzzzzzzzzzz

Écrit par : DANY SAILLY | vendredi, 12 avril 2013

J'imagine ces machines au centre de rééducation de Granville....
Bises

Écrit par : covix | vendredi, 12 avril 2013

Les commentaires sont fermés.