Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 avril 2013

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es...

Dis moi ce que tu lis,

je te dirai qui tu es...

 
« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai,

mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

 François Mauriac

En toute liberté

Roland Giraud

Dis moi ce que tu lis,  je te dirai qui tu es, Roland Giraud, Maroc, en toute liberté, fille, assassinat, parents, frère, Léo, histoire, preuve, historique, biographie, réelle, vie


Les confidences bouleversantes d’un homme rare, Roland Giraud, qui livre avec une sincérité désarmante ses souvenirs les plus personnels.

Premier titre de la collection « En toute liberté ».

Pour la première fois, Roland Giraud se livre, avec une simplicité et une authenticité désarmantes.

Il revient sur son parcours, confie sa vision de la vie, parle de ses amours, témoigne de sa foi, dans un livre bouleversant et juste.

Il évoque ses souvenirs d’enfance au Maroc, où il est né, dans le Sud-Ouest où il a grandi, parle de ses racines et de la relation complexe avec son père, dit ses rêves de devenir chanteur lorsqu’il monte à Paris dans le sillage des Compagnons de la Chanson.

Et ce sont les cours d’art dramatique où il rencontre Maaïke, devenue sa femme en 1966, ses premiers cachets comme doubleur et figurant au cinéma.

Puis vient la notoriété, qui ne cessera de croître, aboutissant à un palmarès impressionnant : plus de 60 pièces de théâtre et autant de films ou de téléfilms en bientôt 50 ans de carrière, laquelle se poursuit avec le succès que l’on sait.

Il raconte sa passion du métier, les coulisses de ce monde qui fascine, son ami Coluche, le Splendid et les autres…


Et soudain, le drame lorsque sa fille unique, Géraldine, est assassinée dans des conditions aussi horribles que mystérieuses.

Cette affaire défraie longtemps la chronique.

Après des années de silence, Roland Giraud accepte de confier cette autre vie, intime et déchirée.

Avec une pudeur et une sincérité rares, il soulève des questions restées sans réponse et aborde ses certitudes revisitées.

Nous découvrons la force d’un couple meurtri et l’immense reconnaissance d’un homme à l’égard de son épouse.

Serein et émouvant, ce récit d’un vécu peu ordinaire est empreint d’une profonde humanité et de cet humour propre à la comédie, même dramatique.

L’auteur


Roland Giraud a fait ses débuts sur scène et au cinéma en 1966, puis il est entré dans la troupe de Coluche en 1971 au Café de la Gare, où il s’est lié avec la troupe du Splendid.

Il a obtenu son premier rôle au cinéma en 1974 grâce à Michel Audiard dans Bons baisers... à lundi mais n’a acquis de réelle notoriété qu’avec Les Bronzés font du ski (1979) puis Papy fait de la résistance (1983), suivi deux ans plus tard de Trois hommes et un couffin, de Coline Serreau.

Il est aujourd’hui l’un des comédiens les plus populaires et les plus aimés.

Commentaires

EN deux jours j'ai lu, tellement émue en plus il écrit bien ,je l'ai déjà prêté à une amie ,admiration totale pour la grandeur du couple , il y en a encore !!!!!!! bon mercredi bizzzzzzzzz

Écrit par : DANY SAILLY | mercredi, 17 avril 2013

J'aurais mis plus de deux jours parce qu'il m'arrive de dormir un peu dans la journée, mais je suis déjà bien loin ! C'est bien agréable à lire, même si l'histoire n'est pas drôle !

Écrit par : Jj | jeudi, 18 avril 2013

... j'aime énormément roland giraud, excellent acteur, et discret dans sa vie privée! j'avais été choqué par le meurtre de sa fille et de sa petite amie, je n'ai jamais compris, comment on pouvait tuer comme ça... mais fait étrange, on ne sait pas qui a commandité ce crime... ! certainement un très bon livre.j'essaierai de le lire.

Écrit par : daniel.l | mercredi, 17 avril 2013

Je suis dans l'enquête en ce moment, c'est étrange pour le moment !

Écrit par : Jj | jeudi, 18 avril 2013

Grande admiration pour ce couple que le destin tragique a continué de souder alors que souvent il sépare. Cet artiste force l'admiration pour son talent, sa retenue , sa pudeur...un exemple ! Je pense lire son livre . Bises

Écrit par : Petitgris | mercredi, 17 avril 2013

Pas évident de se relever d'une tragique affaire comme celle ci... d'autant que c'était leur seul enfant... mais même si on a d'autres, ça n'arrange pas les choses pour autant !

Écrit par : Jj | jeudi, 18 avril 2013

Un livre à lire sans hésitation, j'aime bien cet homme attachant.

Écrit par : Michèle | mercredi, 17 avril 2013

Moi aussi, et j'aime à lire son histoire !

Écrit par : Jj | jeudi, 18 avril 2013

les épreuves trempent le caractère ,un homme "comme il faut"

Écrit par : anto | mercredi, 17 avril 2013

Oui, "comme il faut", comme tu dis !!
S'il faut perdre un enfant pour être un homme "comme il faut" alors je suis un homme comme il faut aussi !
Avril est un mois terrible pour moi !
Bonne soirée Anto,
Jj

Écrit par : Jj | jeudi, 18 avril 2013

Les commentaires sont fermés.