Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 avril 2013

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es...

Dis moi ce que tu lis,

je te dirai qui tu es...

 

« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai,

mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

François Mauriac

 

 

Je devais tuer le pape

Ali Agça

 

livre, ali, agça, pape, je devais tuer le pape, vatican, jean paul II, 13 mai 1981, bulgarie, iran, turquie, prison, italie

Place Saint-Pierre de Rome, 13 mai 1981.


Un homme caché dans la foule fait feu à deux reprises sur Jean-Paul II.


Le pape, bien que gravement touché, s'en sortira miraculeusement.


Cet homme, à qui Jean-Paul II accordera par la suite son pardon, est un jeune Turc, âgé alors de 23 ans : Mehmet Ali Agca.


Pour la première fois, ce dernier revient sur sa vie tumultueuse.


Petit voyou sans grande envergure, il fait partie d'un gang de rue avant d'être enrôlé par Les Loups Gris, groupuscule islamiste d'extrême droite antichrétien, antijuif et anti-Occident.



Son premier fait d'arme majeur - l'assassinat en 1979 d'un journaliste turc - lui vaut d'être emprisonné dans la prison la mieux gardée du pays, dont il parvient à s'échapper.


Il gagne alors la Bulgarie et divers pays du Proche-Orient avant de pénétrer en Italie sous une fausse identité pour y accomplir sa mission...



Dans ce témoignage, il dévoile le nom du commanditaire de l'attentat contre Jean-Paul II. Une révélation qui bat en brèche les hypothèses les plus couramment admises..

 

Commentaires

les cafards te saluent de bon matin. En ce moment, envie de relire du Fred Vargas entre autres

Écrit par : les cafards | lundi, 29 avril 2013

Jamais lu Vargas, mais peut-être un jour !

Écrit par : Jj | lundi, 29 avril 2013

en ce moment je lis encore un Polard traduit de l islandais

( analdur Indridason ) la riviére noire j' en suis à mon troisiéme de cet auteur
bonne journée JJ
( pour ton livre cité j aimerais bien savoir qui était le commanditaire de cet attentat encore à tomber des nues surement )

Écrit par : monica et la mer | lundi, 29 avril 2013

Il le dit à la fin, mais suspens, je ne peux pas le révéler !!
D'autant que ce livre est sorti ce mois-ci, ce serait dommage de tout dévoiler !!
Mais intéressant à lire, j'avoue !
Actuellement, je suis reparti dans l'Histoire de France ...
Bonne journée dans tes polars !
Bises
Jj

Écrit par : Jj | lundi, 29 avril 2013

Là si on connaît le nom du commanditaire... je vais essayer de le trouver ! Ne ris pas, comme je ne veux pas passer pour une idiote j'ai commencé " 50 nuances de Grey" Aurais-je le courage d'aller jusqu'au bout ? C'est nul ! Bises

Écrit par : Petitgris | lundi, 29 avril 2013

Oui, il est révélé !
50 nuances de Grey, ah oui, quand même !

Écrit par : Jj | lundi, 29 avril 2013

Le mètre "vertical" va être atteint, je n'arrive plus à me concentrer sur un livre ( pourtant !) .

Écrit par : Michèle | lundi, 29 avril 2013

Et moi c'est l'inverse, plus ça va et plus je lis !
Faut dire que j'ai le temps maintenant !

Écrit par : Jj | lundi, 29 avril 2013

Pas trop le temps de lire ,hélas ,mais j'écoute beaucoup la radio .

Écrit par : anto | lundi, 29 avril 2013

Tu sais que maintenant il y a de très bons livres en mode audio, et pas plus chers qu'un livre normal !

Écrit par : Jj | lundi, 29 avril 2013

je lis :le peuple animal ( l'ame des animaux ) de d meurois et a givaudan
bonne nuit
mamyours

Écrit par : mamyours | lundi, 29 avril 2013

Et moi, suis reparti dans l'Histoire de France, passionnant !
Il sera le sujet d'un autre article prochainement !
Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | lundi, 29 avril 2013

...je n'ai jamais beaucoup lu...

Écrit par : daniel.l | mercredi, 01 mai 2013

Oui, tu m'en avais déjà fait part !
Moi non plus avant je ne lisais pas beaucoup, mais maintenant, depuis 13 ans... je dévore !
Encore plus ces derniers mois !
Jj

Écrit par : Jj | mercredi, 01 mai 2013

Les commentaires sont fermés.