Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 mai 2013

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es...

Dis moi ce que tu lis,

je te dirai qui tu es...

 

« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai,

mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

François Mauriac

 


Sexo-monarchie :
ces obsédés qui gouvernaient la France


 

Dis moi ce que tu lis,  je te dirai qui tu es, Histoire, France, Michel Lafon, Henri IV, Louis XIV, Le Régent, Louis XV, Napoléon 1er, Napoléon III, sexualité, obsédé, moeurs



Henri IV, bon vivant, priapique et violeur, a mobilisé une armée de 300 000 hommes pour les beaux yeux d’une blonde de 40 ans sa cadette.


Louis XIV : des frasques somptuaires qui ont achevé de ruiner le royaume.


Le Régent, partouzard invétéré, a couché avec tout le monde, même avec sa fille.


Louis XV, après 15 ans de fidélité : un bordel privé alimenté par la Pompadour, et la pédophilie à partir de 45 ans.


Napoléon Ier, qui l’eût cru ? 60 maîtresses officielles et des filles livrées à tous les bivouacs, manantes ou aristocrates, tout lui était bon.


Napoléon III : le meilleur client des maisons closes de Paris et de Londres, et pourvu également en maîtresses que lui fournissaient le surintendant des spectacles et le préfet de police.



Traits communs :


- Pas nécessairement obsédés sexuels au départ, à croire que la fonction crée le besoin.
- Ils prennent, parfois de force, mais ils paient. Très cher.



LES MAITRESSES DE LOUIS XIV ONT COUTE À L’ÉTAT
PRESQUE AUTANT QUE LE CHATEAU DE VERSAILLES !



- Rongés par les maladies vénériennes… et les remords.
- Ont fait des enfants partout. On pourrait avancer sans grands risques que nous sommes tous, ou presque, de souche impériale ou royale.



*
* *



Un livre qui fourmille d’histoires et de scènes incroyables et pourtant authentiques.


Un coït ininterrompu, où l’amour côtoie le cynisme, le raffinement le sordide, et le ridicule le tragique.


À la lecture de cette chronique sexuelle débridée, nos gouvernants actuels font figure d’enfants de chœur.


HENRI DE ROMEGES, journaliste aguerri, grand reporter, auteur d’ouvrages historiques dont un a été adapté à la télévision, chroniqueur sur Slate, le site Internet dirigé par Jean-Marie Colombani.

 

 

Fiche détaillée

Auteur Henri de Romegues
Editeur Michel Lafon
Date de parution

11/04/2013

ISBN

274991888X
EAN 978-2749918884

 

Source : Fnac

 

Note de Jj : l'auteur nous fait une conversion en €uro de ce qu'ont coûté certaines choses abordées dans le récit, on se rend beaucoup mieux compte de la valeur des dépenses.

Commentaires

bonjour! ce sont le cul et l'argent qui mènent le monde, j'en suis persuadé depuis bien longtemps... et comme ils sont indissociables...! ce n'est pas près de s'arrêter...! bon vendredi, amicalement, daniel!

Écrit par : daniel.l | vendredi, 03 mai 2013

Certains vivent de ça, c'est que ça doit rapporter !
Bonne journée,
Jj

Écrit par : Jj | dimanche, 05 mai 2013

Bon... si on avait le pouvoir et l'argent et l'impunité, que ferait-on... Je pense qu'en ce domaine tout n'est que culturel.

Bleck

Écrit par : Bleck | vendredi, 03 mai 2013

Cul "turel" en deux maux alors !

Écrit par : Jj | dimanche, 05 mai 2013

@ Merci d'avoir relevé.

Bleck

Écrit par : Bleck | dimanche, 05 mai 2013

finalement rien ne change, il y en aura toujours qui profitteront

Écrit par : Labaronne | vendredi, 03 mai 2013

De tout temps et pour toujours !

Écrit par : Jj | dimanche, 05 mai 2013

A croire que leur ascension dans l'échelle sociale débride leurs instincts primaires ! Le pire c'est que ce sont souvent les caisses de l'Etat qui trinquent ! Bises

Écrit par : Petitgris | vendredi, 03 mai 2013

Et donc le peuple qui paie, tout, sans rien dire, bien souvent !
Jusqu'à la Révolution !

Écrit par : Jj | dimanche, 05 mai 2013

je crois que tout sera toujours pareil, puisque que ceux qui détiennent les pouvoirs sont forcément les maitre, alors !!!
copier/coller Désolée à tous ceux qui n'ont pu poster sur mon blog des plaisanciers de Dielette
Cause: demande d'un mot de passe.
Erreur réparée .Bon weekend, Bisou

Écrit par : dgidgi & michel | vendredi, 03 mai 2013

Je n'ai pas rencontré de souci, faut dire que ces derniers temps je suis peu disponible !

Écrit par : Jj | dimanche, 05 mai 2013

une autre façon de raconter l'histoire..je ne lis que de la poésie et ne le suis pas..alors?

Écrit par : telos | vendredi, 22 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.