Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 mai 2014

Aimons-nous vivants

Aimons-nous vivants

 

1989

Comme une envie de dire je t'aime
Quand on est au bout de soi même
Quand il n'y a plus aucune raison de le cacher
Comme une envie de rêver tout haut
Te dire enfin les mots qu'il faut
Les mots faciles qui ont le pouvoir de déranger

Et ce soir,
Je veux briser les ponts
Du silence
Franchir le mur du son, le temps d'une chanson

{Refrain:}
Aimons-nous vivants
N'attendons pas que la mort nous trouve du talent
Aimons-nous vivants
S'il faut danser, je veux danser maintenant
Aimons-nous vivants

Aimons-nous debout
Faisons la paix, faisons l'amour entre nous
Aimons-nous surtout
Pour ne plus jamais, jamais vivre à genoux
Aimons-nous vivants

Combien de larmes et de sourires
De mots qu'on n'a pas osés dire
Dieu que le silence est une arme qui fait souffrir!
Combien d'amours inavouées
Combien de passions condamnées
Au nom de ceux qui ne pourront jamais en mourir?

Mais ce soir,
On va se dépasser
Faire la fête,
Au nom de l'amitié, simplement pour chanter

{au Refrain}

C'est vrai, on ne peut pas changer le monde
Je sais, mais je veux y croire une seconde
Aimons-nous vivants
Maintenant

{au Refrain}

2013

Aimons-nous vivants 4:09 (P.Delanoë - Michaële / F.Valery)

Commentaires

Le vivre en vrai, même si on ne peut pas changer le monde. Ce qui compte est de le ressentir dans sa vie.
Les années 80 font aussi parti des meilleurs chansons de la vérité. Dans mes chansons je mets toujours mes vérités

Écrit par : jacky | mercredi, 21 mai 2014

Oui, aimons nous maintenant . Je t'embrasse, Serge.

Écrit par : Vagabondages ( Serge ). | mercredi, 21 mai 2014

Oui, François Valéry le chante toujours avec autant de fougue!! AIMONS NOUS VIVANTS!!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | mercredi, 21 mai 2014

Coucou !
Il a raison, il vaut mieux s'aimer vivants que morts !!!
Bises

Écrit par : Bea | dimanche, 25 mai 2014

Dieux, comme nos rêves d'enfant ont mal vieilli... mais que dira t-on de nous ?
On "s'tape la bascule en gommant les années", mais on n'y pourra rien changer, au bout du compte on aura vieilli aussi ...

Écrit par : MARIE | mercredi, 28 mai 2014

Bonjour, comment vas-tu ?
Cette chanson devrait être une évidence, on est vraiment rien et on peut disparaître d'un moment à l'autre alors
profitons du moment présent et aimons-nous.
Bon début de semaine.

Écrit par : clara65 | lundi, 02 juin 2014

Ce ressenti évident, ne peut que faire adhérer les amoureux de la vie. Je me rappelle d'avoir lu cette épitaphe sur une tombe parisienne : "que devient le rêve, quand celui-ci a disparu ?" Amicalement, Philipe.

Écrit par : Philippe | mercredi, 04 juin 2014

Rien depuis le mois de mai ! J'espère que tout va bien...
Bises

Écrit par : Bea | dimanche, 06 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.