Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 novembre 2015

Je suis malade

Je Suis Malade

 

Je ne rêve plus,
Je ne fume plus,
Je n’ai même plus d’histoir’
Je suis sal’ sans toi,
Je suis laide sans toi,
Je suis comme un orphelin dans un dortoir
Je n’ai plus envie
De vivre ma vie
Ma vie cesse quand tu pars
Je n’ai plus de vie
Et même dans mon lit
Se transforme en quai de gar’
Quand tu t’en vas

Je suis malade,
Complétement malade
Comm’ quand ma mèr’ sortait le soir
Et qu’ell’ me laissait seule avec mon désespoir,
Je suis malade,
Parfaitement malade,
T’arrives on ne sait jamais quand,
Tu repars on ne sait jamais où
Et ça va faire bientôt deux ans
Que tu t’en fous

Comme à un rocher
Comme à un pêché
Je suis accroché à toi,
Je suis fatiguée,
Je suis épuisée
De faire semblant d’être heureuse quand ils sont là
Je bois tout’s les nuits,
Mais tous les whiskies
Pour moi ont le même goût

Et tous les bateaux
Portent ton drapeau,
Je ne sais plus où aller,
Tu es partout

Je suis malade,
Complétement malade,
Je verse mon sang dans ton corps
Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors,
Je suis malade,
Parfaitement malade,
Tu m’as privé de tous mes chants,
Tu m’as vidé de tous mes mots,
Pourtant, moi j’avais du talent
Avant ta peau

Cet amour me tue,
Si ça continue
Je crév’rai seule avec moi
Comme un gosse idiot
Près de ma radio

Écoutant sa propre voix
Qui chantera...

Je suis malade,
Complètement malade
Comm’ quand ma mèr’ sortait le soir
Et qu’ell’ me laissait seule avec mon désespoir,
Je suis malade,
C'est ça, je suis malade,
Tu m’as privé de tous mes chants,
Tu m’as vidé de tous mes mots
Et j’ai le cœur complètement malade,
Cerné de barricades,
T’entends, je suis malade

Commentaires

Quand on sais à qui on pense, en lisant, on peut se souvenir de l'amour qu'il pouvait y avoir mais qui pourtant en se renfermant sur soi, continuait à aimer même s'il faisait le mal, le malheur, la souffrance .... Moi je l'ai toujours aimé, je l'aime toujours et je l'aimerai toujours.
Refrain: Il faut le dire et pas se poser de question
Quand on aime bien sur on ne sait pas pourquoi
Mais une chose est sur, c’est que nous-nous aimons
On se connaissait très bien lui et moi Bises

Écrit par : jacky | mardi, 03 novembre 2015

Bonsoir Jj

C'est vrai que l'amour rend malade et l'absence de l'autre est pesante.
Bonne soirée
Bises

Écrit par : covix | mardi, 03 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.