Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 janvier 2014

Mémoire trahie

Mémoire trahie

 

 

mémoire trahie, roman, amnésie, Ethan, Erwan, Kerbriac, Gwendal, Toulouse, Nantes, Marrakech

Il s’est présenté comme étant le médecin responsable de mon cas, il s’appelle Olivier et il me suit depuis … 23 jours.

 

Vingt trois jours que je suis allongé sur ce lit, et pour le moment, sans savoir ce que j’ai. Il a constaté que je n’entendais pas et que je ne pouvais pas parler. Il m’a alors dit que nous allions faire des examens complémentaires mais je n’ai pas réussi à déchiffrer le nom de l’examen, peut-être trop compliqué, ou je ne connais pas, heureusement qu’il utilise une ardoise magique pour communiquer.

 

.../...

 

Je suis enfermé dans cette chambre allongé sur un lit, à attendre, c’est évident je ne peux plus bouger. Attendre ! Enfermé serait un mot peut-être trop fort, je suis simplement immobilisé parce que je ne peux pas encore me lever seul. Difficile quand on a le bassin et les jambes maintenus par un appareillage barbare qui vous tire les jambes vers l’extérieur du lit et le bassin immobilisé, j’ai même des sacs de sable à côté de chacun de mes flans, probablement pour me dissuader de tenter de me retourner. Me lever… encore faudrait-il que j’en sois capable avant d’envisager cette option.

 

.../...

 

Amnésique, il paraît que je suis amnésique. Le professeur n’est pas entré trop dans les détails, il me dit qu’il me faut y aller tout doucement et ne pas brusquer les choses. Cas rare, mais existant quand même, je suis atteint d’une amnésie double : perte de la mémoire épisodique donc ce que j’ai vécu, et perte de la mémoire sémantique c'est-à-dire ce que je suis. En principe, on garde cette mémoire sémantique, mais d’après lui je devrais la recouvrer en premier, de là à ce que ce soit rapide, c’est très aléatoire.

 

.../...

 

C’est en dessinant justement en service de rééducation que j’ai connu ou reconnu pour dire plus juste, celui qui venait me voir, mon frère Ethan. Il est mon frère jumeau, et je suis Erwan, nous avons 30 ans, nous sommes nés à Marrakech au Maroc alors que nos parents vivaient là-bas et y travaillaient pour le gouvernement français non loin de la place Jemaa El Fna. Je ne me souviens pas de cette ville, je n’y suis pas retourné depuis le décès de mes parents dont je ne me souviens pas non plus.

 

.../...

 

 

Hier j’ai rencontré une femme qui était avec Ethan. Il me l’a présentée comme étant ma propre femme, c’est vrai que j’ai un anneau à l’annulaire gauche, avec une inscription que j’ai lu en le remettant après la douche de ce matin « Erwan à Julie le 23 octobre 1997 », pour ainsi dire trois ans de mariage, ma foi, ça doit être vrai.          .../...

 

         Paul est passé il était pratiquement 20h00. Nous avons discuté un bon moment de ces rêves étranges que je fais, ces images d’un homme dans une voiture mais également de celles du bloc opératoire.

mercredi, 22 janvier 2014

100% hétéro

100% hétéro

oreilles chastes s'abstenir,
pour les yeux pas de souci !

 

Attention aux zygomatiques

 

dimanche, 29 décembre 2013

Mon cadeau de Noël

Mon cadeau de Noël

 

le Père Henri Noël cette année m'a offert la

spécial.t, nestlé, machine, théière, eau, feuille, tasse, Chine, cadeau

Spécial.T

Cliquez sur la photo ci-dessus

spécial.t, nestlé, machine, théière, eau, feuille, tasse, Chine, cadeau

et un coffret de capsules de différents thés.

spécial.t, nestlé, machine, théière, eau, feuille, tasse, Chine, cadeau

je me régale ...

 

spécial.t, nestlé, machine, théière, eau, feuille, tasse, Chine, cadeau

Vraiment un très bon choix.

mercredi, 18 décembre 2013

Quand le rêve devient réalité ...

Quand le rêve devient une réalité palpable ...

 

 

nous irons ensemble, presse, page, lecture, livre, roman, société des écrivains, parution, ISBN, juif, prêtre, guerre, nazi, déportation, librairie

... une réalité palpable qui pèse 700 grammes pièce*

 

 

 

*exemplaires contractuels reçus dans l'après midi.

Maintenant en Numérique

Maintenant en Numérique

 

Comme disait la Pub de mon enfance pour Océdar®

"On n'arrête pas le progrès !"

 

nous irons ensemble, presse, page, lecture, livre, roman, société des écrivains, parution, ISBN, juif, prêtre, guerre, nazi, déportation, librairie, numérique, tablette, smartphone, Ipad, Liseuse

"Nous irons ensemble"

est maintenant disponible en version numérique

son n° ISBN est 9782342016116
(version papier 9782342016109)

 

Ce livre est disponible à la vente au format papier et au format numérique (ePub) lisible sur iPad, tablettes tactiles, liseuses et smartphones. Pour vous le procurer :



 

au format papier, sur le site Internet de la Société des Écrivains en

cliquant ici, ou en librairies, sur commande ;




au format numérique, sur les différentes plates-formes de vente (Apple Store, FNAC.com...) ainsi que sur le site Internet d'Immatériel

en cliquant ici.

   

 

 

lundi, 16 décembre 2013

"Nous irons ensemble" est paru !

"Nous irons ensemble"

est paru !

 

nous irons ensemble, François-Xavier DAVID, société des écrivains, livre, roman, guerre, camps, concentration, allemand, nazi, prêtre, juif

Cliquez sur les photos pour agrandir et lire distinctement dans une nouvelle fenêtre.

nous irons ensemble, presse, page, lecture, livre, roman, société des écrivains, parution, ISBN, juif, prêtre, guerre, nazi, déportation, librairie

 

Le livre est maintenant disponible dans les principaux sites de vente de livres en ligne, Fnac.com, Amazon.fr, Nolim.carrefour.fr, Esperluete.fr et j'en passe, mais aussi dans les librairies en ville en mentionnant ou le titre et l'auteur
ou alors le numéro ISBN 9782342016109.

dimanche, 08 décembre 2013

Una Furtiva Lacrima

Una Furtiva Lacrima
Une Larme Furtive

 

Caruso, Lacrima, furtive, furtiva, chanson, sépia, coule, oeil, coeur, amour


podcast
Version originale Errico Caruso

 

Una furtiva lacrima
Une larme furtive
Negli occhi suoi spunto.
Jaillit de son doux œil
Quelle festose giovani
Elle semblait envier
Invidiar sembro
La jeunesse en fête
Che più cercando io vo ?
Que pourrais-je vouloir de plus ?
Che più cercando io vo ?
Que pourrais-je vouloir de plus ?

M'ama, si m'ama, lo vedo,
Elle m'aime, oui, elle m'aime
Lo vedo !
Je le vois, je le vois.

Un solo istante il palpiti
Un seul moment pour entendre
Del suo bel cor sentir
Encore une palpitation de son corps
I miei sospir confondere
Pour entendre un de ses soupirs
Per poco a suoi sospir
Qui ressemble aux miens
I palpiti, i palpiti sentir
Son battement (de cœur), je sens son battement
Confondere i miei co' suoi sospir.
Confondre son soupir avec le mien

Cielo, si può morir di più non chiedo
Ciel, je ne veux rien de plus que mourir maintenant (avec elle...)
Cielo, si può si può morir di più non chiedo.
Ciel, je ne veux rien de plus que mourir maintenant
Non chiedo d'amor si può morir, Ah si !
Rien de plus que l'amour si je peux mourir maintenant, Oh oui !


Cliquez ici version opéra : ICI

 (Rolando Villazon)