Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 11 mai 2013

Gladiateurs

Gladiateurs


Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"La vie est un rêve effrayant"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Force et honneur !"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Nous ne pouvons choisir l’heure de notre mort, mais nous
pouvons décider comment aller à sa rencontre"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec
le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublés, car vous êtes au
Champ Elyseum et vous êtes déjà morts"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Maintenant nous sommes libres. Et nous nous reverrons...
Mais pas encore, pas encore !"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"J’aurai ma revanche, dans cette vie ou dans l’autre"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Père bien aimé, veille sur ma femme et mon fils l’épée à la main.
Murmure leur que je ne vis que pour les retrouver
car tout le reste n’est que poussière"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peut faire
c’est lui sourire à notre tour"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Aujourd’hui, j’ai vu un esclave devenir plus puissant que l’empereur de Rome"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"À mon signal, déchaine les enfers"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Marc-Aurèle avait un rêve, ce rêve s’appelait Rome !"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Je n’étais pas le meilleur parce que je frappais plus vite,
j’étais le meilleur parce que la foule m’aimait..."

Gladitor

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Le véritable cœur de Rome n’est pas dans le marbre du Sénat,
mais dans le sable du Colisée"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Nous ne sommes qu’ombres et poussières"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Est-ce que Rome mérite la vie d’un homme de bien ? Nous l’avons cru autrefois.
Il faut le croire à nouveau. Il était un soldat de Rome. Honorez le !"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"La boue s’efface plus facilement que le sang"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Je ne prétends pas être un homme du peuple, j’essaye d’être
un homme pour le peuple"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Tes fautes de fils sont mes défaillances de père"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Il paraît que ton fils criait comme un fille, et ta femme comme une putain,
quand mes hommes l’ont violée, encore, et encore, et encore !"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Rien n’arrive à quelqu’un qui n’est pas apte à le supporter naturellement"

Gladiator

Gladiateur, Lisa Gerrard, now we are free, esclave, arène, rome, romain, chevaux

"Les hommes devraient savoir lorsqu’ils sont vaincus"

Gladiator

Baby and Me - Évian

Baby and Me

Évian

Cliquez sur l'image

Baby and Me, Évian, eau, bébé, adulte, danse, enfant, pure, équilibrée, pub

lundi, 06 mai 2013

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es...

Dis moi ce que tu lis,

 

je te dirai qui tu es...

 

 

 

« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai,

 

mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

 

François Mauriac

 

 


13 médecins criminels

Dr Petiot et Cie

 

Dis moi ce que tu lis,  je te dirai qui tu es, 13 médecins criminels, Serge Janouin-Benanti, histoire, preuve, historique, biographie, réelle, vie


Des médecins puissament animés par les passions humaines : amour, jalousie, jeu, argent, envie...


Des médecins tueurs en série comme le Dr Holmes et les centaines de victimes de son château des tortures.


Des médecins justiciers, fous, sadiques.


Percez l'âme de ces criminels si particuliers avec un guide, un expert en médecine et en criminalité !


De sa cellule n°7 du quartier 7 de la prison de la santé où il attend son éxécution, le Dr Petiot raconte leurs vies dans le détail en analysant chaque cas avec son esprit acéré et impitoyable.


Un livre époustouflant.

 

Fiche détaillée : 13 médecins criminels


Auteur Serge Janouin-Benanti
Editeur A Part Buissonniere
Date de parution 21/03/2013
ISBN 2360351451
EAN 978-2360351459
Illustration Illustrations couleur
Nombre de pages 352
Format 23 x 14 cm

 

dimanche, 05 mai 2013

Art de rue

Art de rue


couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Je vous salis, ma rue. »

 Jacques Prévert

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Le proverbe est la sagesse de la rue. »

 Joseph Lefftz

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Les structures ne descendent pas dans la rue. »

 Lucien Goldmann

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« On jette à la rue les vieux balais. »

 Proverbe turc

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« La barricade ferme la rue, mais ouvre la voie. »

 Anonyme

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« L'aventure est-elle au coin de la rue ? »

 Jacques Dutronc

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« On peut sortir le garçon de la rue, mais on ne peut
pas sortir la rue du garçon.  »

 Fatboy Slim

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Celui qui peut régner sur la rue règnera un jour sur l’Etat, car
toute forme de pouvoir politique et de dictature à
ses racines dans la rue. »

 Joseph Goebbels

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« L’éducation d’un peuple se juge avant tout dans la rue. »

Edmondo de Amicis

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Un homme à la maison en vaut deux dans la rue. »

 Mae West

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Par la rue du “Plus tard”, on arrive à la place de “Jamais”. »

 Proverbe espagnol

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. »

Coco Chanel

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Une femme est un hiéroglyphe que l'on déchiffre couramment dans la rue. »

Paul-Jean Toulet

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société. »

Victor Hugo

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Une orange dans la rue : où elle est pourrie, où il y a des vers. »

Proverbe brésilien

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Ne parlez pas dans la rue : il y a des oreilles sous les pavés. »

Proverbe chinois

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Quand une idée se saisit trop de moi au milieu de la rue, je tombe. »

Stendhal

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« La rue doit être fière d'avoir tant de voitures.
Voyez, elle fait des embarras. »

André Birabeau

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Le théâtre c'est la poésie qui sort du livre pour descendre dans la rue. »

Federico Garcia Lorca

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« L'imagination ne peut pas être au pouvoir, elle est même pas dans la rue. »

Jean-Marie Gourio

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Au théâtre, les héros nous sont supérieurs.
On ne croiserait pas Hamlet dans la rue. »

Louis Garrel

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Ce n’est pas parce que tu es dans la rue que tu n’es plus rien. »

Mon Côté Punk

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Pour les riches il y a le ballet et pour les pauvres les contorsions de la rue. »

Marc Gendron

couleur, ville, rue, avenue, pastel, vive, rayonnante, étrange, peinture

« Quand on a rien à faire, regarder ce qui se passe
dans la rue est le dernier espoir. »

William Sutcliffe

Best of Web 4

Best of Web 4

Cliquez sur l'image

 

best of web, 4, sport, extrême, étrange, danger, inconscience, risque, chute

Les temps changent

Les temps changent


podcast

Au temps des jupes-culottes, j'étais cool à l'école
Mangeais à la cantine, y avait pas de vache folle
A la télé, j'étais fana d'Ayato
Dans la rue, c'était l'aiguiseur de couteaux
Le must à l'époque était le pat d'Eph
Folon, Gilles Villeneuve et Michel Polnareff

 

sean, connery, jeune, vieux, âgé, année, cinéma, acteur

Créateur d'avant-garde avant Gaultier
Je choquais, mes blue-jeans avaient quatre ourlets
Tu peux me nommer rappeur nostalgique
Néo-romantique aux actions bucoliques
Avant pour les gosses les grands étaient des mythes
Regarde, maintenant c'est les parents qui flippent

sean, connery, jeune, vieux, âgé, année, cinéma, acteur


[Refrain] :
Les temps changent
Les temps changent

sean, connery, jeune, vieux, âgé, année, cinéma, acteur

J'vais à la fac de la façon la plus lente
Mais j'aurais dû sécher pour éviter l'amiante
J'ai des potes de toutes sortes, paix à Som Vang !
On se voit après les cours et je progresse au ping-pong
Dans les soirées rap, j'attaque free style au mic
Mountain bike l'obstacle avec une paire de Nike

sean, connery, jeune, vieux, âgé, année, cinéma, acteur

J'avais dans ma classe des fanatiques d'Inès
Au café P.M.U., c'était plus Pierrette Brès
J'te parle du temps du salut dans la rue
De la simplicité mais ça n'existe plus
Sans blague ! les gens s'affichent comme des tags
On drague ! même avec un phone portable

sean, connery, jeune, vieux, âgé, année, cinéma, acteur


[Refrain]

C'est un peu comme Perec que je me souviens
De l'académie des neuf et des temples Égyptiens
Je n'ai pas vu le Caire depuis la mort de Sadate
Si tu comptes en années, tu comprendras que ça date
J'voulais être pickpocket chez les kangourous
Des potes, T. Bone steaks pour le barbecue

sean, connery, jeune, vieux, âgé, année, cinéma, acteur

Mais le monde est complexe, j'ai le Tipp-ex
Comme tout le monde je reste perplexe
Je me rappelle encore de mon petit Quartier Nord
Nous faisons des tas d'efforts, pour nos corps, par le sport
C'est fini, y a plus d'athlètes sur les pistes
On assiste à des compèt' de 8.6

[Refrain]

 

sean, connery, jeune, vieux, âgé, année, cinéma, acteur

 

vendredi, 03 mai 2013

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es...

Dis moi ce que tu lis,

je te dirai qui tu es...

 

« “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, il est vrai,

mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. »

François Mauriac

 


Sexo-monarchie :
ces obsédés qui gouvernaient la France


 

Dis moi ce que tu lis,  je te dirai qui tu es, Histoire, France, Michel Lafon, Henri IV, Louis XIV, Le Régent, Louis XV, Napoléon 1er, Napoléon III, sexualité, obsédé, moeurs



Henri IV, bon vivant, priapique et violeur, a mobilisé une armée de 300 000 hommes pour les beaux yeux d’une blonde de 40 ans sa cadette.


Louis XIV : des frasques somptuaires qui ont achevé de ruiner le royaume.


Le Régent, partouzard invétéré, a couché avec tout le monde, même avec sa fille.


Louis XV, après 15 ans de fidélité : un bordel privé alimenté par la Pompadour, et la pédophilie à partir de 45 ans.


Napoléon Ier, qui l’eût cru ? 60 maîtresses officielles et des filles livrées à tous les bivouacs, manantes ou aristocrates, tout lui était bon.


Napoléon III : le meilleur client des maisons closes de Paris et de Londres, et pourvu également en maîtresses que lui fournissaient le surintendant des spectacles et le préfet de police.



Traits communs :


- Pas nécessairement obsédés sexuels au départ, à croire que la fonction crée le besoin.
- Ils prennent, parfois de force, mais ils paient. Très cher.



LES MAITRESSES DE LOUIS XIV ONT COUTE À L’ÉTAT
PRESQUE AUTANT QUE LE CHATEAU DE VERSAILLES !



- Rongés par les maladies vénériennes… et les remords.
- Ont fait des enfants partout. On pourrait avancer sans grands risques que nous sommes tous, ou presque, de souche impériale ou royale.



*
* *



Un livre qui fourmille d’histoires et de scènes incroyables et pourtant authentiques.


Un coït ininterrompu, où l’amour côtoie le cynisme, le raffinement le sordide, et le ridicule le tragique.


À la lecture de cette chronique sexuelle débridée, nos gouvernants actuels font figure d’enfants de chœur.


HENRI DE ROMEGES, journaliste aguerri, grand reporter, auteur d’ouvrages historiques dont un a été adapté à la télévision, chroniqueur sur Slate, le site Internet dirigé par Jean-Marie Colombani.

 

 

Fiche détaillée

Auteur Henri de Romegues
Editeur Michel Lafon
Date de parution

11/04/2013

ISBN

274991888X
EAN 978-2749918884

 

Source : Fnac

 

Note de Jj : l'auteur nous fait une conversion en €uro de ce qu'ont coûté certaines choses abordées dans le récit, on se rend beaucoup mieux compte de la valeur des dépenses.