Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 janvier 2016

J'ai lu, depuis décembre 2015.

J'ai lu, depuis décembre 2015.

 

Livre, lire, j'aime lire

Jean-Jacques Régis Cambacérès (1753-1824) connut un parcours exceptionnel : simple conseiller maître à la cour des comptes, aides et finances de Montpellier en 1789, il parvint, dix ans plus tard, à se hisser à la deuxième place de l'État, devenant sans le titre le véritable Premier ministre du Consulat et de l'Empire.

Authentique produit des Lumières, très attaché aux innovations révolutionnaires, il réussit à faire paraître, après bien des difficultés, le Code civil qui fonde encore une bonne partie du droit français.

Il sut trouver bien des compromis pour rétablir et maintenir la paix civile en France. Sa tâche n'était pas facile : il était aux prises avec les circonstances dans un pays profondément divisé, mais aussi avec Napoléon, dont il régula souvent les emportements. Homme d'une prudence extrême, il acquit une véritable expertise dans l'art de survivre à la plupart des changements de régime... et dans celui de faire fortune.

Sa circonspection finit-elle par le trahir ? En tout cas, sa réputation de girouette débauchée et gloutonne lui a survécu. Le paradoxe d'une telle injustice est, pour le moins, matière à réflexion.

 

Livre, lire, j'aime lire

Avec une extraordinaire habileté politique, malgré une santé toujours chancelante et les misères du temps, parcourant sans arrêt son royaume, Louis XI consacra sa vie à une France qu'il voulut forte et prospère.

Après avoir brisé les grands féodaux ligués contre la Couronne, il mit fin à la Guerre de Cent Ans, affirma pleinement l'autorité d'un Etat impartial, défendit le peuple contre les grands et s'opposa même à ce qui, en son temps, incarnait le fondamentalisme religieux, l'Inquisition.

Aux antipodes d'une « légende noire » faisant de Louis XI l'universelle araignée, cette biographie nous fait découvrir un monarque à la personnalité complexe. Plus attachant qu'on ne l'a dit, plus subtil qu'on ne l'a cru, ce roi moderne que certains n'hésitèrent pas à qualifier de « prudent », nous en dit plus qu'on ne le pense sur la France d'aujourd'hui.

 

Livre, lire, j'aime lire

Amoureux des femmes, amateur d'hommes, pervers polymorphe... qui était vraiment Adolf Hitler ? Était-il impuissant, pervers ou pédophile ? Avait-il des choses à cacher, susceptibles de heurter la bonne morale ou de nuire à son image publique ?

Pourquoi un tel mystère s'est-il créé autour de lui ? Le livre qui répond à ces multiples questions. D'une petite laitière bien entreprenante à Eva Braun, en passant par, entre beaucoup d'autres, Emilie Häusler, Henriette Hoffmann von Schirah et Geli Raubal, Hitler a été l'amant d'un nombre impressionnant de femmes.

Mais il a aussi cherché la compagnie des hommes dans des amitiés bien particulières... Voyeurisme, pornographie, sado-masochisme, zoophilie lui sont aussi attribués. Et qu'en est-il de son atrophie génitale ? Un portrait hors du commun.

 

Livre, lire, j'aime lire

Les assassinats politiques ont parfois causé la chute de gouvernements, le morcellement de pays, le déclenchement de guerres ou l'oppression de peuples entiers.

Le statut moral des victimes est évidemment très variable : comment comparer un nazi froid tel que Heydrich à un Martin Luther King ?

Le domaine d'étude des assassinats est donc vertigineusement étendu. Nous avons tenté de le réduire en choisissant les exemples les plus intéressants, extraordinaires et significatifs parmi des actes prémédités, motivés politiquement et qui ont eu une influence sur l'Histoire.

Et si l'Archiduc François-Ferdinand d'Autriche n'avait pas péri en 1914, ce qui aurait très bien pu arriver si son chauffeur avait tourné au bon endroit ?

Et si John F. Kennedy, Abraham Lincoln ou Jules César avaient survécu ? Que serait-il advenu de l'Histoire ?

Cet ouvrage écrit à la manière d'un thriller dévoile les circonstances obscures de ce qu'ont été ces assassinats, qui en étaient les assassins, leurs raisons et leur modus operandi.

 

Livre, lire, j'aime lire

Conseillers secrets, agents occultes, éminences grises... Des hommes et des femmes, dans les coulisses du pouvoir, tirent les ficelles de l'Histoire. Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Jusqu'où va leur influence ? Comment manipulent-ils chefs d'Etat et puissants de ce monde ?

Cet ouvrage éclaire leurs activités souvent occultes et leur rôle déterminant - et raconte l'origine, la carrière, les méthodes et les réseaux de chacun de ces personnages. D'Imhotep, concepteur de la première pyramide du pharaon Djeser, jusqu'à Henri Guaino, conseiller influent à l'Elysée et penseur singulier, sans oublier le terrible Père Joseph, secrétaire de Richelieu, à l'origine de l'expression "éminence grise", Dimitri Casali et Walter Bruyère ont mené l'enquête sur vingt personnages hors du commun.

Au coeur du pouvoir, peu connus ou inconnus du grand public, ces hommes de cabinet ont pesé sur la destinée du monde, dans l'ombre des géants de l'Histoire : Auguste, Charlemagne, Jeanne d'Arc, le tsar Nicolas II, Hitler, Nixon, Roosevelt...

Livre, lire, j'aime lire

Jeremy et Dimitri sont des jumeaux de douze ans. Ils sont inséparables et absolument identiques, à une exception près : Dimitri est aveugle.

Cette différence les éloigne de plus en plus, jusqu'à l'âge adulte où, incapables de se comprendre, ils finissent par détruire tous les liens qui les unissaient.

Porté par une écriture où l'empathie fusionne avec une analyse des tourments de l'enfance, un conte humain sur l'amour fraternel et les obstacles qu'il faut affronter pour devenir soi-même.

Livre, lire, j'aime lire

Dans le monde entier, depuis des millénaires, des hommes ou des femmes ont ressenti le besoin d'une intimité physique et affective avec un partenaire du même sexe. Leur histoire, longtemps oubliée, occultée, ignorée ou falsifiée est devenue ces dernières années l'objet d'un véritable flot de recherches.

Des voies d'études entièrement nouvelles s'ouvrent et les vérités toutes faites cèdent du terrain. Une histoire de l'homosexualité utilise ces acquis pour offrir un tableau vivant et intellectuellement stimulant de ce qui, jusque très récemment, aurait pu être appelé une " histoire secrète ".

Le livre embrasse une multiplicité d'aspects. Des historiens de neuf pays différents examinent les relations entre individus du même sexe à travers les siècles, cartographient les changements d'attitude envers l'homosexualité et suivent l'émergence d'un sentiment d'identité lié à la sexualité.

Progressant de la Grèce antique et de Rome à nos jours, avec des sujets tels que l'égalité des droits, le sida ou les unions civiles, ce livre aborde également d'autres cultures, en dehors de l'Occident; il révèle l'immense variété des relations homosexuelles, selon les époques et les lieux.

De la poésie homo-érotique perse aux récits de vie de femmes travesties dans l'Italie du XVIIIe siècle, des délices excentriques et hédonistes du Berlin de l'entre-deux-guerres, à l'existence d'un troisième sexe en Asie et chez les Amérindiens, le texte observe, réfléchit et raconte, à partir d'archives et d'une iconographie curieuse et originale - mémoires, lettres, œuvres d'art et textes littéraires -, une histoire sociale et culturelle du monde gay et lesbien.

L'héritage que nous ont laissé ces hommes et ces femmes a influencé les attitudes contemporaines envers la sexualité et modifient encore la manière dont beaucoup vivent leur vie. Une histoire de l'homosexualité est le premier ouvrage à fournir une vue d'ensemble sur les milliers d'années d'histoire qui ont forgé la culture gay actuelle, riche et variée.

 

Livre, lire, j'aime lire

Texte fondateur du droit colonial français, le Code Noir a suscité beaucoup de confusions et d’erreurs, à commencer par son nom lui-même... Code Noir ou Edit de mars 1685 ?

Ecrit par Colbert ? Dont il existerait plusieurs versions ? Qui aurait réduit les esclaves à l’état de chose ?

Présentant les acquis des recherches historiques récentes, cet ouvrage corrige un certain nombre d'idées reçues sur le Code Noir dont on n’a d’ailleurs pas retrouvé à ce jour l’original aux Archives nationales.

 

 

J'ai également écrit mon 7ème roman : "Tu m'as fait trop mal".

dimanche, 22 novembre 2015

Skyfall

Skyfall

 

 

This is the end
C'est la fin
Hold your breath and count to ten
Retiens ton souffle et compte jusqu'à dix
Feel the earth move and then
Sens la terre bouger et ensuite
Hear my heart burst again
Entends mon cœur éclater à nouveau
For this is the end
Parce que c'est la fin
I've drowned and dreamt this moment
J'ai noyé et rêvé ce moment
So overdue, I owe them
Tellement tardé, je leur suis redevable
Swept away, I'm stolen
Emportée, je suis volée

Let the skyfall, when it crumbles
Laisse le ciel s’effondrer, lorsqu'il s’émiettera
We will stand tall
Nous resterons debout
And face it all, together
Et y ferons face, ensemble
Let the skyfall, when it crumbles
Laisse le ciel s’effondrer, lorsqu'il s’émiettera
We will stand tall
Nous resterons debout
And face it all together
Et y ferons face ensemble
At skyfall (x2)
A Skyfall

Skyfall is where we start
Skyfall est là où nous commençons
A thousand miles and poles apart
A des milliers de kilomètres et pôles d'intervalle
Where worlds collide and days are dark
Où les mondes se percutent et les jours sont sombres
You may have my number, you can take my name
Tu peux avoir mon numéro, tu peux prendre mon nom
But you'll never have my heart
Mais tu n'auras jamais mon cœur

Let the skyfall, when it crumbles
Laisse le ciel s’effondrer, lorsqu'il s’émiettera
We will stand tall
Nous resterons debout
And face it all, together
Et y ferons face, ensemble
Let the skyfall, when it crumbles
Laisse le ciel s’effondrer, lorsqu'il s’émiettera
We will stand tall
Nous resterons debout
And face it all together
Et y ferons face ensemble
At skyfall
A Skyfall

Let the skyfall...
...when it crumbles
Laisse le ciel s’effondrer...
...lorsqu'il s’émiettera

We will stand tall
Nous resterons debout
(x2)

Where you go I go, what you see I see
Où tu vas je vais, ce que tu vois je vois
I know I'd never be me
Je sais que je ne serai jamais moi-même
Without the security of your loving arms
Sans la sécurité de tes bras aimants
Keeping me from harm
Me préservant du mal
Put your hand in my hand
Mets ta main dans ma main
And we'll stand !
Et nous résisterons !

Let the skyfall, when it crumbles
Laisse le ciel s’effondrer, lorsqu'il s’émiettera
We will stand tall
Nous resterons debout
And face it all, together
Et y ferons face, ensemble
Let the skyfall, when it crumbles
Laisse le ciel s’effondrer, lorsqu'il s’émiettera
We will stand tall
Nous resterons debout
And face it all together
Et y ferons face ensemble
At skyfall
A Skyfall

Let the skyfall !
Laisse le ciel s’effondrer !

We will stand tall !
Nous resterons debout !

At skyfall!
A Skyfall!

 

 

*Skyfall : Lieu de naissance du James Bond interprété par Daniel Craig.

jeudi, 24 septembre 2015

Innocent Le Bastar, en mode impression

Innocent Le Bastar,

en mode impression

 

 

J'imagine ce qu'actuellement mon dernier roman, Innocent Le Bastar dont l'intrigue parcourt la France mais s'installe surtout dans un village de la Creuse, à Dontreix, est en train de vivre chez un imprimeur dont je ne connais pas encore le nom.

 

J'ai trouvé dans Youtube, ce qu'est l'impression d'un roman.

 

Regardez !!

 

 

samedi, 25 juillet 2015

So Sexy

So Sexy

Qu'est-ce qui fera la différence à part votre façon de penser...?

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Sexy, vétérans, blessés, amputés, appareillés, tatoués, calendrier

 

Photo by Michael Stokes

vendredi, 17 avril 2015

Parus depuis 2013

Parus depuis 2013

 

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

"Nous irons ensemble"

ISBN 9782342016109

 

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

Présentation de l'éditeur

« Tu es venu, sans me prévenir, c'est drôle comme il m'est plus facile de t'écrire, alors que, lorsque tu es là, près de moi, je suis incapable de te parler. [...] Je n'ai jamais descendu des escaliers aussi vite, je n'ai même pas fait attention à la façon dont j'étais vêtu, alors que ma belle-sœur était au dehors ; juste un caleçon court de coton blanc et un polo de la même couleur, même si octobre a déjà presque fini son parcours, il ne fait pas si froid ! Et tes bras m'ont tenu chaud, tout de suite, j'étais bien. »

 

  • Broché: 520 pages
  • Editeur : Société des écrivains; Édition : Romans sentimentaux (19 novembre 2013)
  • Collection : - SDE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2342016107
  • ISBN-13: 978-2342016109
  • Dimensions du produit: 21 x 3,6 x 14,5 cm

-0-

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

"Mémoire trahie"

ISBN 9782342030556

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

Présentation de l'éditeur

« Quelque part, j'ai envie de me souvenir rapidement, je sens que je vais en apprendre plus avec Gwendal qu'avec Ethan.

Par moments, je me demande pourquoi Gwendal s'est rapproché autant de moi en si peu de temps. Y a-t-il un intérêt derrière tout ça ?

Dois-je me méfier de lui ? Dois-je me méfier d'Ethan ? Ne suis pas en train de devenir un peu paranoïaque ? »

 

Le corps meurtri, la mémoire envolée : le réveil est pour le moins brutal pour Erwan.

De son passé ne lui sont données que de maigres pièces : un frère jumeau, une femme qui le laisse indifférent, une ancienne connaissance qui se montre bienveillante...

Quelques fils ténus pour découvrir qui il est, coïncider de nouveau avec lui-même.

Toutefois, l'amnésie est-elle seule responsable de cette dépossession de soi ?

Roman aux accents de thriller psychologiques, aux saveurs de vieux film noir, « Mémoire trahie » compose, sur les thèmes de l'identité et des faux-semblants, une intrigue aussi machiavélique que captivante.

 

  • Broché: 322 pages
  • Editeur : Publibook; Édition : Policier/Suspense (18 novembre 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 234203055X
  • ISBN-13: 978-2342030556
  • Dimensions du produit: 22,5 x 2,2 x 14 cm

 

-0-

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

"Pour l'amour de Blaise"

ISBN 9782342035858

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

Présentation de l'éditeur

« Voilà, je savais bien qu'il “en était” et je n'ai pas supporté qu'il préfère un autre que moi.

Mais comment finalement n'aurait-il pas pu préférer un autre, vu qu'il ne me connaissait même pas ?

C'est ça que j'aurais dû lui demander en premier : m'avait-il déjà remarqué ?

Je n'ai même pas réfléchi à ça à ce moment-là.

J'ai saisi une pierre dans le talus avec mes deux mains et l'ai frappé au crâne à plusieurs reprises, et je l'ai frappé, l'ai frappé et encore frappé puis... »

 

Condamné à une lourde peine d'emprisonnement pour le meurtre d'un jeune homme qui s'est refusé à lui, Pascal, après quatorze années d'enfermement, voit son quotidien s'éclairer lorsque s'amorce entre lui et Clément, qui vit au-dehors, une correspondance.

Un échange où ce dernier souffle initialement le chaud et le froid avant de laisser entrevoir des intentions inattendues au prisonnier qui commence à dessiner pour lui un avenir.

Mais est-il encore maître de son destin ?

Récit qui embrasse les codes du roman épistolaire et du thriller psychologique, «

Pour l'amour de Blaise » est de ces œuvres où la manipulation s'exerce avec brio, faisant miroiter seconde chance et pardon là où se trament des plans plus terribles.

Un livre-piège et un roman par lettres où les liaisons se font inévitablement dangereuses, par un auteur qui dévoile un pan plus cynique de son imaginaire.

 

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 285 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 165 pages
  • Editeur : Société des écrivains (27 mars 2015)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français

-0-

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

"Un papa ne pleure pas"

ISBN 9782342095995

Un papa ne pleure pas, roman, livre, Société des Écrivains, Publibook, Nous irons ensemble, Mémoire trahie, Pour l'amour de Blaise, Innocent Le Bastar

« Depuis des années maintenant, j'ai besoin de répandre sur papier ce que j'ai vécu, ressenti au plus profond de mon âme, mais surtout ce que je vis encore à l'heure actuelle, la souffrance.

Comme beaucoup d'hommes mariés, j'ai été père à une période de ma vie, et je suis ce que l'on appelle dorénavant un papange, un papa qui a perdu un enfant en bas âge, un petit ange donc. Mon fils est mort, il y a bien sûr quelques années maintenant, mais pour moi, c'est comme si c'était arrivé hier ! »

On connaissait F.-X. David pour ses incursions dans les registres sentimentaux et psychologiques avec, pour fil rouge, l'évocation de l'homosexualité masculine.

Il compose aujourd'hui avec ce texte son récit le plus intimiste, le plus introspectif, qui met en scène les drames vécus par Matthieu qui, à force de répondre aux attentes des autres, s'est oublié et enferré dans une situation intolérable.

Mensonges et secrets, violences et souffrances, incompréhension et folie, mort et deuil emprisonnent ainsi cet homme dans un carcan qu'il lui faudra briser...

Roman aux pages étouffantes et aux thèmes forts, « Un papa ne pleure pas » dit, patiemment, prudemment, la renaissance d'un être qui apprend à vivre selon ses désirs.

 

  • Relié: 260 pages
  • Editeur : Publibook; Édition : Romans sentimentaux (1 avril 2015)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2342035993
  • ISBN-13: 978-2342035995
  • Dimensions du produit: 1,6 x 14 x 22,5 cm

samedi, 13 décembre 2014

Hitler rencontre Jacquouille la Fripouille !

Hitler rencontre Jacquouille la Fripouille !

 

samedi, 01 novembre 2014

L'Hôpital des Armées René Le Bas

L'Hôpital des Armées René Le Bas

 

L'Hôpital des armées René-Le-Bas, connu localement comme hôpital maritime de Cherbourg, est un ancien hôpital militaire créé sur décision de l'Empereur Napoléon III en 1858. Terminé en 1871 à Cherbourg, il ferme ses portes en 2002.

hôpital, cherbourg, rené le bas, armées, médecine, dermatologie, garde, officier, direction, urgences

J'ai rejoint l'hôpital des armées de Cherbourg en septembre 1987 et je l'ai quitté en juillet 1992 pour me rendre à Toulon.

 

hôpital, armées, Cherbourg, Manche, marine, médecine, garde, officier, dermatologie, urgences, décès, Tuatini

 

Cinq années que j'aimerais effacer de ma mémoire.

 

hôpital, armées, Cherbourg, Manche, marine, médecine, garde, officier, dermatologie, urgences, décès, Tuatini

 

Un autre aperçu de l'hôpital au moment de la guerre 1914/1918

 

hôpital, armées, Cherbourg, Manche, marine, médecine, garde, officier, dermatologie, urgences, décès, Tuatini

 

Heureusement, j'ai eu deux belles années sur place, 1989 et 1990 où deux de mes enfants y sont nés.

 

C’est après la guerre d'Amérique et l'échec des opérations navales en Manche sous le premier Empire qu’il fut décidé de construire à Cherbourg le grand port qui manquait en France. La nécessité d'un hôpital en cette même place devint évidente.
Sous la Révolution française, on transforma l'ancienne abbaye, en hôpital. 500 malades pouvaient y loger.

En août 1858, l'empereur Napoléon III et l'impératrice Eugénie viennent inaugurer la dernière tranche des travaux du port de Cherbourg. L'empereur décide alors la construction de l'hôpital militaire qui sera inauguré le 15 février 1869 et vraiment achevé en 1871.

Il comportait des salles de 40 m de long, 9 m de large et 4,5 m de hauteur sous plafond et jusqu’à 44 malades par salle. Un pavillon des contagieux fut construit pour héberger les malades atteints de typhoïde, rougeole, scarlatine, tuberculose et choléra dans une ville qui comptait à la fin du dix-neuvième siècle 6 000 militaires et 4 500 ouvriers.

L'hôpital vécut les grandes découvertes médicales : l'anesthésie, les découvertes pasteuriennes, l'électricité médicale et la radiographie. Un bloc opératoire moderne fut installé en 1913. Tout le long la guerre 1914-1918, 700 à 800 blessés étaient soignés dans l’hôpital sans discontinuer. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands occupèrent les lieux et y construisirent un blockhaus qui existe toujours.

Le 9 novembre 1982, ce centre hospitalier des armées a été baptisé « René Le Bas », du nom du premier médecin militaire à rallier les forces navales françaises libres.

Membre des Forces navales françaises libres et embarqué à bord du croiseur sous-marin Surcouf, le médecin de 1ère classe de marine René Le Bas a disparu dans la nuit du 18 février 1942 dans la mer des Caraïbes, quand son bâtiment a coulé corps et biens avec tout son équipage, abordé accidentellement par un cargo américain ou coulé par méprise par un hydravion de l'US Air Force. Son nom figure sur la plaque apposée sur le monument en mémoire du Surcouf érigé sur la petite jetée du port de Cherbourg.

L'hôpital des armées cesse de fonctionner le 26 juin 2002 pour des raisons politiques (livre blanc en 1994), une grosse partie des activités médicales sont transférées à l'hôpital Louis Pasteur, le reste des activités sont transférées au CHU de Caen.

 

Une partie de mon troisième roman "Un papa ne pleure pas" se passe dans les murs de cet hôpital et dans cette ville de Cherbourg.