Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pensées Bouddhistes - 62

Pensées Bouddhistes

62

Bouddhisme, bouddha, bouddhiste, esclave, acte, vouloir, shantideva

Nous sommes tous esclaves de nos actes :

pourquoi en vouloir aux autres.

 

Shantideva

Écrit par jj-tryskel Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

Vrai nous sommes tous esclaves de nous-mêmes mais comment faire autrement à moins de ne plus exister ! mais là pas question... alors on assume sans faire porter le chapeau aux autres... bises

Écrit par : arlette50 | vendredi, 02 mars 2012

Répondre à ce commentaire

C'est pourtant tellement facile pour certains de tout mettre sur le dos des autres !
Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | samedi, 03 mars 2012

Citation très juste. Peut être sommes nous toujours esclaves de nos actes car c'est une lourde responsabilité que d'accuser les autres de nos décisions bonnes ou mauvaise. Même s'il est vrai que parfois c'est le poids qui pèse sur nos épaules de vouloir à tout prix faire en sorte d'appartenir à une "famille". On se transforme en ce que l'on n'est pas, par peur de faire mal, on devient un clone.
Je m'abstiendrai de tout jugement car c'est une lourde chaine que nous portons. Certains on réussi à vivre avec, d'autres non. Le sentiment de culpabilité que l'on nous a inculqué "enfant" à travers la foi, les croyances diverses, l'éducation, font que nous hésitons sans arrêt à faire les choses que nous voudrions. Peur de blesser, de décevoir, être le vilain petit canard de la société ou même au sein de notre propre famille qui condamne sans appel le moindre faux pas et j'en connais un rayon.
En tout cas cette citation m'aura permis de réfléchir : je crois que le plus important c'est d'arriver à s'aimer tel que l'on est sans attendre de réponse des gens que l'on aime. On ne peut plaire à tous mais je crois que pour moi, le plus difficile c'est déjà de me plaire à moi et de m'aimer, tout comme accepter que l'on puisse m'aimer. Je donne beaucoup mais j'ai du mal à recevoir par peur d'être blessée et de ne plus me relever... Mais c'est une autre histoire

Écrit par : colpaert | mercredi, 14 mars 2012

Répondre à ce commentaire

je donne beaucoup, toujours trop d'après mes proches, mais je n'attends jamais rien en retour à tel point que je suis très mal à l'aise quand on m'offre un cadeau, je ne sais plus où me mettre !
La vie n'est pas simple, je cherche toujours à être aimé, et j'aime tout le monde, parfois à tord me dit on encore, mais je ne sais pas faire autrement ! c'est en moi !
On dit que mon signe du zodiaque y est pour quelque chose, je pense que c'est un peu vrai, deux de mes enfants sont du même signe et je les y retrouve !
M'aimer, je ne sais pas, mais je sais aimer ce que je fais, c'est déjà bien !
Bonne soirée,
Jj

Écrit par : Jj | mardi, 29 mai 2012

J'aime pas le mot "esclave"... ceci dit on doit assumer nos actes...bises

Écrit par : arlette50 | mercredi, 14 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Il le faut, le mot "ESCLAVE" pour qu'il n'existe plus jamais !
Bises
Jj

Écrit par : Jj | mardi, 29 mai 2012

Je pense très souvent que nous sommes responsable et maitre de nos actes, lorsque les choses sont claires en moi et que la vie va bien...je perçois là la hauteur et le dessin de mes pensées et de mes actes...ce pourquoi ils existent et comment fonctionne le monde...
Quand je vais moins bien, je deviens comme aveugle et me pose en victime de ce même monde mais plus matérialisé, j'oublie la lumière, enfin, je ne l'oublie pas, je crois, mais j'évite de la voir et pour un temps noir et négatif, je redeviens corps de chair avec tous ses problèmes d'ici, et je souffre de mes propres noirceurs...
Je marche souvent, mais de moins en moins, je crois, sur un fil, ne pas tomber...rester debout sur ce fil lors du passage du gouffre...arriver de l'autre côté sans choir...le bien ..le mal...résister...
Je t'embrasse,
Serge.

Écrit par : Serge (jcg35r ) | mardi, 29 mai 2012

Répondre à ce commentaire

tomber dans un vide sans fond, c'est un rêve qu'il m'arrive de faire, pourtant, je revis au matin, parfois avec tant de déception !
Je t'embrasse également,
Jj

Écrit par : Jj | mardi, 29 mai 2012

Salut


je trouve la photo extraordinaire, pleine de vie et de joie;
par contre, ma philosophie serait plutôt de ne pas subir ma vie mais de la créer à chaque instant.
La citation revient un peu au même, nous pouvons par la façon dont on ressent les choses nous libérer
de l’incontrôlable qui est les autres.

Il ne peut concevoir d'autre jouissance que le plaisir sensible, le plaisir de la chair.

Amicalement Votre
Vincenzo

Écrit par : amicalement Votre Vincenzo | jeudi, 21 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Chacun se forge sa propre idée de sa vie et du chemin qu'on veut lui faire prendre...

La photo est amusante, j'aurais voulu aussi voir la suivante, quelques secondes après !

Écrit par : Jj | vendredi, 22 mars 2013

Pareillement j'aime donner mais pas recevoir...ça me met mal à l'aise...
bisous

Écrit par : Arlette50 | jeudi, 04 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Nous sommes dans le même cas !

Écrit par : Jj | vendredi, 05 avril 2013

Je vous applaudis pour votre critique. c'est un vrai charge d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : invité | mardi, 12 août 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.